CAN 2019 : La Tanzanie refait surface

Tanzanie J-19

Capitale : Dodoma 
Surnom : Les Taifas Stars
Sélectionneur : Emmanuel Amunike 
Palmarès : Néant


La Tanzanie. Ses parcs naturels, ses kilomètres de littoral, ses reliefs et… son équipe de football. Les Taifas Stars, surnom de la sélection nationale, sont logiquement tombés dans l’oubli après 39 d’absence en Coupe d’Afrique des Nations ! La seule et unique participation de la Tanzanie date de 1980 au Nigeria. A l’époque, seules huit équipes étaient invitées, réparties en deux poules. Les temps ont changé et les Taifas Stars vont tenter de rattraper le temps perdu en faisant bonne impression en Egypte. Pour cela, il faudra sortir d’un groupe relevé en compagnie de l’Algérie, du Sénégal et du Kenya. Si les deux premières places semblent déjà prises, finir dans les quatre meilleurs troisièmes de la phase de poules n’est pas impossible. 

Pour ce faire, la Tanzanie va tenter de surfer sur l’élan du football national symbolisé par la réussite du club phare, le Simba SC. Cette saison, le champion de Tanzanie en titre s’est qualifié pour la première fois de son histoire en quarts de finale de la Ligue des Champions dans un stade en folie. Ces dernières semaines, des clubs européens tels que le FC Séville ou Everton n’ont pas hésité à se poser en Tanzanie pour des stages afin d’y affronter des équipes locales. Et même si la récente CAN U17 organisée au pays a tourné au fiasco pour les jeunes tanzaniens (trois défaites) l’optimisme est de mise. De là à remporter un premier match en Coupe d’Afrique des Nations ?

d


La Tanzanie peut être fière de compter dans son équipe un attaquant de la trempe de Mbwana Aly Samatta (26 ans). L’actuel buteur de Genk est tout simplement la star incontestée et incontestable du pays. Et comment pourrait-il en être autrement ?  « Samagoal » a enchaîné les buts dans le championnat belge et en Ligue Europa. L’attaquant tanzanien talonne les meilleurs buteurs européens au classement avec 32 buts et 6 passes décisives en 48 rencontres jouées ! L’intéressé a terminé co-meilleur buteur du championnat belge avec 23 buts, Samatta a également été sacré champion de Belgique avec Genk. Le natif de Dar Es Salam en a aussi profité pour remporter le Soulier d’Ebène, récompensant le meilleur joueur africain ou d’origine africaine évoluant en Belgique. Après quatre ans passés en Belgique, Samatta a fait le tour de la question et pourrait poser ses valises dans un championnat plus huppé. Les clubs intéressés ne manquent pas mais devront attendre la fin de la CAN pour savoir le montant demandé par Genk. Celui-ci pourrait bien être élevé si Samatta brille sur les terrains égyptiens…  


Le président tanzanien, John Magufuli, aura un œil attentif sur ce qui se passera en Egypte. Disons que le chef de l’état tanzanien n’a pas du tout apprécié la déroute de l’équipe U17 qui a très récemment organisé la CAN U17. Trois défaites à domicile et une élimination précoce, ça ne passe pas. « A l’image de mes concitoyens, je ne sais pas comment oublier cette honte de se faire battre de la sorte sur ses propres terres, je ne sais pas ce qu’il adviendra de notre sélection A à la CAN seniors mais nous avons vécu des moments difficiles lors de cette CAN U17. Certainement qu’elle va perdre ses matchs et dans ce cas, ce sera encore une fois une honte nationale, a déclaré John Magufuli dans des propos relayés par Football365. Nous avons été très déçus du comportement des U17. C’est une honte pour le ministre des Sports, et si j’étais à sa place, je prendrais mes responsabilités pour que les choses aillent dans le bon sens. »

g


> Présentation du Burundi
> Présentation de la Namibie
> Présentation du Kenya