CAN 2019 : La Guinée, probable surprise ?

Guinée

Capitale : Conakry
Surnom : Le Syli National
Sélectionneur : Paul Put
Palmarès : Néant


Il y a les favoris, les principaux outsiders et les probables surprises. La Guinée est à ranger dans cette dernière catégorie. Le Syli National a connu des pics durant ces dernières années. Des hauts, comme le quart de finale en 2015, puis des bas, comme cette élimination pour la CAN 2017. En ce moment, le ciel est bleu pour la Guinée. Les hommes de Paul Put, sélectionneur national, ont réalisé une très belle campagne de qualification en terminant premiers devant la Côte d’Ivoire. La victoire 3-2 chez les Eléphants lors de la première journée a d’ailleurs donné le ton. Avec zéro défaite et la meilleure défense du groupe, le Syli National a bien confirmé son retour au premier plan. Son effectif est là aussi pour rappeler ô combien cette équipe peut enquiquiner les gros du continent. Naby Keïta, champion d’Europe avec Liverpool, Diawara (Naples), Falette (Mayence) Kamano (Bordeaux) ou encore Ibrahima Traoré (Gladbach) sont autant d’atouts qui placent la Guinée comme potentielle surprise en Egypte.  

D’autant plus que la Guinée a plutôt hérité d’un groupe prenable. Les coéquipiers de Naby Keïta croiseront le fer avec le Nigeria, le Burundi et Madagascar. Un favori et deux novices : la Guinée a toutes les chances de finir deuxième, voire en tête du groupe si le match face aux Super Eagles est bien négocié. Autre avantage, la Guinée va pouvoir se reposer sur l’expérience de son coach Paul Put, finaliste de l’édition 2013 avec le Burkina Faso contre le Nigeria. Les voyants sont au vert et la Guinée est bien armée pour briller. En attendant 2025 et l’organisation de « sa » CAN. 

d


Toute la Guinée était devant la demi-finale aller de la Ligue des Champions entre le FC Barcelone et Liverpool. La star du pays, Naby Keïta, a été titularisée par Klopp au Camp Nou. Le rêve a tourné au cauchemar après 20 minutes. Touché aux adducteurs, l’ancien du RB Leipzig a dû laisser sa place à Henderson. Annoncé dans un premier temps forfait pour la CAN, le milieu des Reds s’est lancé dans une course contre la montre. Si bien que son coach, Klopp, s’était montré optimiste avant la finale en déclarant que son joueur « était en avance ». Le capitaine guinéen sera en Egypte, mais sera-t-il à 100 % ? Voilà toute l’interrogation du moment en Guinée. Le visage du Syli n’est pas le même avec ou sans un Keïta à 100 % de ses moyens. Les premiers indicateurs sont bons même si rien ne remplace le rythme des matchs officiels. Premier élément de réponse le 22 juin contre Madagascar… 


La CAN 2015 a été riche en émotions. Il y a eu bien sûr le sacre de la Côte d’Ivoire avec un incroyable Copa Barry. La Guinée, bien malgré elle, a également écrit l’histoire en phase de poules. Le Mali et la Guinée ont terminé à égalité parfaite avec 3 points (3 matchs nuls 1-1). La CAF a donc décidé pour départager les deux équipes de procéder à un… tirage au sort ! C’est donc dans un hall d’hôtel que la Guinée a appris sa qualification ubuesque pour les quarts de finale au détriment du Mali. La suite a été beaucoup moins heureuse avec une défaite 3-0 contre le Ghana.  

Gardiens: Keita Aly (Ostersunds- Grèce) ; Koné Ibrahim (Pau – France) ; Yattara Naby Moussa (Excelsior- Île de la Réunion)

Défenseurs: Sidibé Ousmane (Béziers-France) ; Dyrestam Mikael Bertil (AO Xanthi- Grèce) ; Seka Ernest (Nancy- France) ; Fallette Simon Augustin (Frankfort-Allemagne) ; Camara Fodé (Ajaccio Gazelec- France) ; Sylla Issiaga (Toulouse Fc- France) ; Jeanvier Julian (Brentford- Angleterre) ; Sankoh Mohamed Baissama (Caen- France).

Milieux de terrain: Diawara Amadou (Napoli-Italie) ; Fofana Boubacar (Gaz Metan- Roumanie) ; Camara Abdoulaye ; Camara Mohamed Mady (Olympiakos- Grèce) ; Cissé Ibrahim (Fulham- Angleterre) ; Naby Keita (Liverpool- Angleterre).

Attaquants: Yattara Mohamed Lamine (Auxerre- France) ; Traoré Ibrahima (B.MoncheMönchenglabach- Allemagne) ; Kamano François (Bordeaux- France) ; Koita Fodé Bangaly (Kasimpasa- Turquie) ; Sylla Idrissa (Zulte Warengem- Belgique) ; Kaba Sory (Dijon- France) ; Kanté José Martinez (Gymnatic de Tarragon-Espagne).