CAN 2019 : Burundi, les Hirondelles s’envolent

Dr

Capitale : Bujumbura
Surnom : Les Hirondelles
Sélectionneur : Olivier Niyungenko
Palmarès : Néant

Le 23 mars 2019 restera à jamais gravé dans l’histoire du sport burundais. Un jour fort en émotion qui a vu ce petit pays de 27 000 km² valider sa première participation à la CAN. Un exploit rendu possible grâce à un match nul péniblement acquis face au Gabon (1-1) à Bujumbura. Les scènes de liesse qui ont suivi à travers tout le pays permettent de mesurer l’exploit réalisé par les Hirondelles. Sportivement, la prouesse est de taille. Placé dans un groupe avec notamment le Mali et le Gabon, deux habitués des CAN, le Burundi a terminé 2e avec 10 points derrière le Mali. Mieux, les coéquipiers de Saido Berahino ont terminé invaincus avec la meilleure attaque (11 buts) devant le Mali.     

Le passage de la CAN à 24 équipes a bien sûr aidé les Hirondelles à réussir cet exploit mais pas que… Depuis quelques années, le Burundi, sous la houlette de son coach Olivier Niyungenko, peut se reposer sur des joueurs expatriés. Au premier rang desquels nous retrouvons l’ancien espoir du football anglais, Saido Berahino (Stoke City). D’autres joueurs moins connus mais talentueux ont également permis au Burundi de franchir un cap comme Fiston Abdul Razak (JS Kabylie), Cédric Amissi  (Al Taawon) ou encore Gaël Bigirimana (Hibernian). L’objectif de cette première participation sera d’ouvrir les compteurs : le premier but, le premier point et pourquoi pas la première victoire. Dans un groupe avec la Guinée, le Nigeria et Madagascar, le rêve est permis en tout cas. 

d

 

Qui d’autre que Saïdo Berahino pour endosser le costume d’ambassadeur du Burundi ? L’histoire du joueur de Stoke City avec son pays natal est chargée d’émotion. C’est à 10 ans que le natif de Bujumbura a dû quitter son pays pour fuir la guerre. Direction l’Angleterre qui lui a offert ainsi que sa famille l’asile. L’attaquant de 25 ans rejoint West Bromwich pour y être formé. Rapidement, le petit Berahino gravit les échelons et va connaître la consécration en octobre 2013 lorsqu’il offre la victoire à WBA face à Manchester United. La saison 2014-2015 est celle de la confirmation avec 14 buts inscrits en 38 matchs joués, faisant de lui le sixième meilleur buteur de Premier League.

En parallèle, Berahino valide les étapes avec les équipes de jeunes anglais (-17, -18, -19, -20 et Espoirs). Le 6 novembre 2014, Berahino est convoqué par Roy Hodgson pour jouer avec l’Angleterre contre la Slovénie et l’Ecosse. Berahino n’entrera finalement pas en jeu. Un mal pour un bien puisque cette déception sur le coup lui a permis en août 2018 de jouer avec le Burundu suite à l’aval de la FIFA. Quelques semaines plus tard, il fête ce retour aux sources avec un but contre le Gabon pour sa première sélection. Le début peut-être d’une très belle aventure pour l’actuel attaquant de Stoke City. 


Le Burundi s’apprête à disputer ses premières minutes en Coupe d’Afrique des Nations. Au moment de fouler la pelouse du stade d’Alexandrie face au Nigeria le 22 juin prochain, les Hirondelles auront une pensée pour Papy Faty. Le milieu du Malanti Cheifs FC (Eswatini) s’est éteint jeudi 25 avril lors d’un match du championnat face à Green Maba des suites d’un arrêt cardiaque. International à 28 reprises et buteur à trois reprises, Papy Faty (ex-Trabzonspor) avait refusé de se faire opérer dans le but de participer à la CAN. 

g

 


> Présentation de la Namibie