CAN 2019 : Belmadi a changé le visage de l'Algérie

Reuters

Impressionnante depuis le début de cette édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), l’Algérie s’est hissée dans le dernier carré du tournoi, après avoir notamment écarté la Côte d’Ivoire (1-1, 3 t.a.b. à 4), jeudi dernier à Suez, à l’issue d’une angoissante séance de tirs au but. Il faut dire que depuis le début de la compétition, les Fennecs ne cessent de surprendre avec une organisation défensive extrêmement bien rodée (1 but encaissé) et un jeu offensif fluide et rapide (10 buts inscrits).

L'Algérie est passée par tous les sentiments : 


Une tactique payante et à mettre au crédit du sélectionneur Djamel Belmadi, dont la nomination en août 2018 au poste de sélectionneur n’avait pourtant clairement pas fait l’unanimité. Longtemps chahuté par la presse locale, le technicien de 43 ans a malgré tout su mener sa barque, imposant sa patte et son style, tout en restant proche de ses joueurs. Des joueurs qui ont complètement adhéré à la philosophie de jeu de leur coach, désigné meilleur entraîneur de la phase de poules.

"Belmadi a transformé l'équipe sur tous les points, surtout sur la rigueur, il nous pousse à nous surpasser", a expliqué Mehdi Abeid, présent en conférence de presse ce samedi. Et de poursuivre: "On veut lui rendre la pareille. Il nous fait beaucoup travailler et nous a fait progresser sur tous les points même sur notre hygiène de vie", a ajouté l’ancien Dijonnais à la veille d’affronter le Nigeria de Gernot Rohr (21h00 en exclusivité sur beIN SPORTS 1) pour une place en finale.

L'énorme séance de tirs au but entre Ivoiriens et Algériens :