Suarez: "Les attentes sont maximales"

Reuters

Il y avait deux manières de débuter une Copa America, et l'Uruguay a choisi celle du Brésil, facile vainqueur de la Bolivie (3-0), plutôt que celle de l'Argentine, défaite d'entrée par la Colombie (0-2). Quart-de-finaliste de la dernière Coupe du monde, battue alors par la France, la Celeste a immédiatement pris les commandes du groupe C en corrigeant l'Equateur (4-0), dimanche, à Belo Horizonte.

Le résumé d'Uruguay-Equateur : 

"Notre mentalité ne change pas, les attentes sont maximales pour nous", a confié Luis Suarez, impliqué sur l'ouverture du score précoce de Nicolas Lodeiro, d'un superbe enchaînement dans la surface (1-0, 6e). "C’est un résultat positif, car nous avons joué comme nous le voulions, mais c'est plus facile de jouer à 11 contre 10 dès la première période", a ajouté l'attaquant du Barça.

L'exclusion de José Quintero dès la 24e minute, pour un coup de coude lors d'un duel aérien, a bien aidé les hommes d'Oscar Tabarez, qui se sont vite mis à l'abri grâce à leur duo de buteurs attitrés. Edinson Cavani, proche de marquer sur une Madjer quelques instants plus tôt, s'est fait plaisir avec une reprise acrobatique (2-0, 33e). Puis Suarez a conforté son statut de meilleur buteur de l'histoire de la sélection en frappant pour la 57e fois, en renard des surfaces (3-0, 44e).

L'acrobatie majestueuse de Cavani !

Le but contre-son-camp de Mina viendra alourdir le score en fin de match (4-0, 78e), et soigner les statistiques de l'Uruguay, qui a les cartes en mains dans ce groupe C où l'on retrouve également le Chili et le Japon. L'occasion de rappeler qu'il faudra compter avec la Celeste, qui détient toujours le record de victoires en Copa America avec pas moins de 15 succès, un de plus que l'Argentine.