États-Unis – Costa Rica : Défaite déjà interdite

Panoramic

États-Unis : Pour éviter la bévue de trop

À l’occasion du centenario de la Copa America, ce sont bien les États-Unis, pays de la zone CONCACAF, qui accueillent la compétition. Après l’échec cuisant de la précédente Gold Cup, ainsi que la non-accession de l’équipe à la coupe des confédérations, c’est en toute logique que Klinsmann et ses hommes se devaient de ne pas décevoir devant leur public.

Mais dans un groupe A compliqué, où figure notamment la Colombie, difficile pour une nation en méforme de jouer les trouble-fêtes, surtout face au favori. Ainsi, l’équipe s’est vue surclassée deux buts à rien par des Colombiens maîtres de leur sujet,et ce, malgré toute la bonne volonté de Clint Dempsey, sans solution.

Des solutions, il n’y en a d’ailleurs plus beaucoup pour Bradley et ses coéquipiers suite à cette défaite, puisque les Américains ont manifestement grillé leur seul « joker » dans la compétition. Pour espérer se qualifier, la Team USA devra donc engranger le maximum de points sur les six encore prenables. De plus, une défaite serait quasiment synonyme d’élimination pour le pays hôte, élimination qui constituerait évidemment une nouvelle déception pour l’équipe nationale. Une sortie de route dès le premier tour pourrait également remettre en question le statut de l’équipe des États-Unis, qui semblait capable de s’imposer comme nation montante du football ces dernières années, mais qui n’a jusqu’alors pas su concrétiser en compétition officielle. C’est pourquoi la victoire face au Costa Rica semble d’ores et déjà obligatoire.

 

Costa Rica : Pour enfin s’affirmer

Dans la lignée de son adversaire,le Costa Rica s’inscrit comme l’une des nations montantes sur la scène internationale, tout particulièrement depuis l’excellente prestation de l’équipe lors du mondial 2014. Cependant, pour leur dernière compétition officielle, la Gold Cup, les Costariciens, éliminés par le Mexique, n’ont pas su aller au-delà du quart de finale.

Ainsi, cette édition spéciale de la Copa America a tout l’air d’une aubaine pour la sélection, qui peut à nouveau rêver d’un exploit dans une compétition majeure. Emmenés par le gunner Campbell, Los Ticos, privés de Keylor Navas, ont finalement tout à gagner.

Toutefois, le Costa Rica a déçu face au Paraguay à l’occasion de son premier match. Si l’équipe n’a pas encaissé le moindre but, elle a, tout comme son futur adversaire américain, peiné devant les cages adverses.

Alors que le petit point en possession des Costariciens leur permet toujours de viser les sommets, une victoire face aux États-Unis mettrait Los Ticos dans une position plus que jamais favorable pour la qualification. Mais à l’inverse, la défaite pourrait s’avérer très handicapante pour l’équipe. En effet, si en plus d’une défaite, la Colombie venait alors à s’imposer face au Paraguay, le Costa Rica ne serait tout simplement plus maître de son destin, et laisserait un boulevard aux États-Unis pour la seconde place.

 

Pour enfin s’affirmer une seconde fois en deux ans en compétition officielle, le Costa Rica n’a donc pas le choix, la défaite semble véritablement interdite dans un match qui s’annonce d’ores et déjà plus que jamais ouvert et disputé.

R. Boudon sur beIN SPORTS Your Zone

 


>