Copa America : Que va changer le report ?

Reuters
Comme le prochain Euro, la 47ème Copa America de l’histoire ne se déroulera pas cette année mais la prochaine, en raison de l’épidémie de coronavirus. Une édition 2021 qui aura bien lieu dans deux pays différents (Argentine et Colombie), mais avec quelques modifications. Notamment en ce qui concerne les invités, le Qatar et l’Australie. Car l’an prochain, ces deux pays disputeront les qualifications de la Coupe du monde 2022.

Un report "dévastateur" pour le sélectionneur australien. "Tous les joueurs étaient très enthousiastes. J’ai eu la chance de jouer en Amérique du Sud et c’était une expérience incroyable, se souvient Graham Arnold, cité par le Sydney Morning Herald. Et je sais que le CONMEBOL (Confédération sud-américaine de football) veut toujours que nous venions, et que nous devons prendre une décision. Mais ma principale priorité reste la qualification pour la Coupe du monde. Nous devons être prêts pour ces qualifications, et nous avons encore quatre matchs à disputer pour le compte du premier tour."

Tout bon pour Suarez ?


Des matchs contre le Népal, le Koweït, Taïwan et la Jordanie qui devaient se dérouler à partir de la fin mars, mais qui pourraient ne pas être joués avant l’automne. Ce qui, en cas de qualification – probable – des Socceroos, décalerait donc leurs matchs du second tour à l’an prochain, et empêcherait donc leur venue en Amérique du Sud. Pour remplacer ces deux pays, on aurait pu imaginer que le Mexique ou la Jamaïque seraient une nouvelle fois conviés, mais, là aussi, les équipes de la CONCACAF (Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes) auront des matchs à jouer, pour le compte de la Gold Cup.

En ce qui concerne les joueurs, si ce report va profiter à ceux qui sont actuellement blessés, comme l’Uruguayen Luis Suarez, opéré du genou droit en début d’année, son compatriote Diego Godin (35 ans en 2021) accusera peut-être plus le poids des ans, comme le capitaine brésilien du PSG Thiago Silva, qui ira sur ses 36 ans l’an prochain, ou encore le Colombien Radamel Falcao (35 ans). Lionel Messi en aura lui 34, mais étant donné le niveau actuel du sextuple Ballon d’or, qui rêve de faire triompher l’Argentine à la Copa America après trois défaites en finale (2007, 2015 et 2016), cela devrait passer…