Copa America 2019 : L’Equateur prépare déjà l’avenir

Reuters

Capitale : Quito
Surnom : "La Tri"
Sélectionneur : Hernán Darío Gómez
Palmarès : Néant

Même Hernán Darío Gómez est lucide sur la situation : au pays, ces dernières semaines, on parle beaucoup plus de l’énorme exploit de Richard Carapaz sur le Giro que de football… Pour changer le programme des émissions sportives équatoriennes, une seule solution pour la Tri : briller au Brésil. Loin d’être une mission aisée tant la sélection semble un brin moins compétitive que les autres outsiders de cette édition 2019. De retour à sa tête après un premier mandat de 1999 à 2004 et une première Coupe du Monde disputée en 2002, Hernán Darío Gómez a fait des choix forts pour constituer son groupe des 23. Exit les attaquants Fidel Martínez, Braian Angulo et Miller Bolaños, ainsi que les habitués tels que Juan Carlos Paredes, Cristián Noboa ou Jefferson Montero. Amateur du jeu de possession et sur le banc du Panama lors du dernier Mondial, « Bolillo » a ainsi opté pour un groupe moins offensif que par le passé en incorporant quelques jeunes joueurs prometteurs tels que Jhegson Méndez, le milieu d’Orlando City en MLS, annoncé titulaire dans l’entrejeu.


Antonio Valencia sera lui bien là, malgré une dixième et dernière saison cauchemardesque pour lui à Manchester United. Désormais latéral droit chez les Red Devils, celui qui évolue toujours ailier en sélection n’a disputé que 6 matchs de Premier League et 3 de Ligue des Champions. « Il y a des joueurs qui ne jouent pas beaucoup mais qui restent importants quand ils sont en sélection. Tant qu’il ne me dira pas qu’il souhaite arrêter, je continuerai à appeler Valencia », a estimé le Colombien, conscient que les 94 sélections de son capitaine seront les bienvenues pour tenter de passer la phase de poules. Pour cela, il faudra venir à bout de l’Uruguay, favori du groupe, du Chili, double tenant du titre, et du Japon. Si la Tri est encore en course pour défier des Nippons à l’effectif fortement rajeuni, les quarts de finale pourraient être au rendez-vous.


La star de la Tri n’est plus Antonio mais bien Enner Valencia ! Auteur de 27 buts en 46 sélections, l’attaquant est à 29 ans dans la force de l’âge. L’ancien avant-centre de West Ham et Everton a quitté l’Angleterre il y a deux ans pour rejoindre le Mexique et des Tigres bien connus en France. En effet, Valencia est le coéquipier d’André-Pierre Gignac et du Chilien Eduardo Vargas du côté de San Nicolás de los Garza. Sa saison écoulée n’est pas la plus prolifique de sa carrière avec 15 buts en 45 rencontres toutes compétitions confondues mais il sera bien l’atout offensif n°1 de l’Equateur avec un bel objectif en tête pour lui au Brésil : égaler voire dépasser Agustin Delgado, l’actuel meilleur buteur de l’histoire de la Tri avec 31 réalisations en 77 rencontres.

Au-delà de son sens du but, le natif de San Lorenzo est capable, avec sa vitesse d’ouvrir le jeu, pour ses coéquipiers grâce à ses appels. Hernán Darío Gómez pourra toutefois regretter l’absence à ses côtés d’un certain Felipe Caicedo avec qui il aurait pu former un sacré duo devant. Auteur tout de même de 8 buts en 28 matchs de Serie A, l’attaquant de la Lazio Rome a décidé de se mettre en retrait de la sélection depuis la campagne d’éliminatoires pour le Mondial 2018. La faute à des différends avec la Fédération équatorienne de l’époque. Une décision sur laquelle Caicedo n’est toujours pas revenue, au grand dam des supporters de ce pays de 16,5 millions d’habitants.

Gardiens : Alexander Domínguez (Vélez Sarfield), Máximo Banguera (Barcelona SC), Pedro Ortiz (Delfín SC)

Défenseurs : Pedro Pablo Velasco (Barcelona SC), José Quintero (Liga de Quito), Robert Arboleda (São Paulo), Xavier Arreaga (Seattle Sounders FC), Gabriel Achilier (Morelia), Arturo Mina (Yeni Malatyaspor), Beder Caicedo (Barcelona SC), Leonel Ramírez (FC Krasnodar)

Milieux : Antonio Valencia (Manchester United), Carlos Gruezo (FC Dallas), Jefferson Intriago (Liga de Quito), Jefferson Orejuela (Liga de Quito), Jhegson Méndez (Orlando City), Renato Ibarra (América), Romario Ibarra (Minnesota United), Ayrton Preciado (Santos Laguna), Andrés Chicaiza (Liga de Quito)

Attaquants : Enner Valencia (Tigres), Carlos Garcés (Delfín SC), Ángel Mena (León)

Pas encore abonné ? Rdv ici pour en savoir plus