Champions Cup : Pas d'ouverture aux équipes sud-africaines la saison prochaine

La Champions Cup et la Challenge Cup devront patienter pour s’internationaliser. Alors qu’elles ne concernent à l'heure actuelle que les clubs issus du Top 14, de la Premiership et du Pro 14, les deux compétitions organisées par l’EPCR pourraient prochainement accueillir des formations venues d’un autre continent. En effet, face aux conséquences économiques de la crise sanitaire, quatre formations venant d’Afrique du Sud pourraient renforcer les rangs du Pro 14, avec les Sharks, les Lions, les Stormers et les Bulls qui viendraient remplacer les Cheetahs et les Southern Kings, qui ont récemment mis un terme à leurs activités. Alors que l’EPCR a confirmé le maintien du format à 24 équipes pour la saison prochaine, la question de la potentielle intégration de ces quatre formations venues de l’Hémisphère Sud s’est alors posée, avec la réponse dans les mains des responsables du Pro 14. La question a bien été évoquée récemment tant au plus haut niveau de l’EPCR que du Pro 14.

Un dossier insuffisamment ficelé pour la saison 2021-2022


Mais, selon les informations du quotidien L’Equipe, elle ne pourra pas être tranchée à temps pour le début de la saison 2021-2022. En effet, c’est un dossier qui aurait pris trop de retard et qui comporte encore trop d’obstacles encore en place pour être bouclé à temps. Toutefois, si le Pro 14 fait bien sa mue en Pro 16 dans les mois à venir avec l’intégration des quatre formations sud-africaines ayant par le passé pris part au Super Rugby, l’EPCR accorde « beaucoup d’attention » à ce dossier en vue de la saison 2022-2023. La question des modalités de qualification pour la Champions Cup sera alors au cœur des discussions car, malgré le potentiel maintien du format à 24 clubs, il faudra faire de la place à une ou plusieurs formations sud-africaines, c’est-à-dire en accorder moins aux autres composantes du Pro 14, notamment les équipes venant du pays de Galles et d’Ecosse. Une affaire qui est donc loin d’être résolue.

>