Challenge européen: "le match de ma carrière" pour le Toulonnais Carbonel

reuters

QUESTION: Comment abordez-vous cette finale ?

REPONSE: "Comme le match le plus important de ma carrière en professionnel. C'est la première finale depuis que j'ai intégré l'équipe première. C'est une opportunité qui ne se reproduit pas tout le temps dans une carrière. C'est quand même un peu différent des finales de Coupe du monde U20 que j'ai eu à jouer mais dans l'approche et dans l'envie de jouer c'est la même chose. Tu y penses toute la semaine et tu as envie que d'une seule chose: lever les bras à la fin."

Q: Comment vivez-vous d'être le seul numéro 10 de formation capable de jouer aujourd'hui à Toulon ?

R: "Plus j'ai de responsabilités, mieux c'est. J'aime avoir des responsabilités. Cela ne me met pas plus de pression. J'essaie de me caler surtout sur mes performances et d'être le meilleur à chaque match. Je veux montrer que même si je suis tout seul, je mérite cette place et que je peux aussi être meilleur que certains. Je me fixe surtout des objectifs concernant mes axes de travail qui sont d'être propre au pied et de faire le moins d'erreurs possible, que ce soit dans la stratégie ou sur les aspects offensifs et défensifs. Hormis le petit frein avec cette commotion (début septembre), pour l'instant, ça se passe bien."

Q: Comment vous sentez-vous dans votre nouveau rôle de buteur ?

R: "Je me sens bien. Les années précédentes c'était Anthony (Belleau, blessé au genou pour une longue durée) qui butait. J'ai toujours aimé buter, et j'ai d'ailleurs toujours buté avant d'intégrer le groupe professionnel. Comme je l'ai dit, j'aime toutes les responsabilités. Il ne faut pas que je relâche ma concentration et tout le travail que je donne à l'entraînement pour rester au même niveau, parce que le plus dur c'est d'être régulier tous les week-ends."

Q: Le jeu des trois-quarts évolue à Toulon, prenez-vous plus de plaisir à évoluer dans cette équipe cette saison ?

R: "La saison dernière nous prenions beaucoup de plaisir aussi. Cette année, nous voulons évolué et nous essayons d'imposer encore plus de jeu. Nous voulons jouer les premiers rôles européens et pour passer en Coupe d'Europe, il faut développer un jeu très dense de la première à la dernière minute. Nous voulons imposer notre rythme à nos adversaires car dès que nous avons le ballon, nous sommes très dangereux, mais dès que nous laissons les autres jouer, nous sommes très en danger."