Patrik Schick, la Bundesliga lui va si bien

Si c'est en Italie que Patrik Schick s'est révélé, c'est en Allemagne qu'il a l'occasion de confirmer. Après un prêt à Leipzig, l'attaquant a été définitivement transféré au Bayer Leverkusen. Un moyen de clore son histoire avec la Serie A, où il reste sur une expérience compliquée à la Roma et de réellement lancer sa carrière. Dans la capitale italienne, le Tchèque n'a jamais réussi à justifier son statut de joueur le plus cher de l'histoire du club.

Après des débuts intéressants à la Sampdoria, 11 buts pour sa première saison de l'autre-côté des Alpes, le natif de Prague avait rejoint les giallorossi pour plus de 45 millions d'euros durant l'été 2017. Mais c'est lorsqu'il est parti que le joueur de 24 ans a prouvé qu'il était capable de jouer au plus haut niveau. En une saison de Bundesliga à Leipzig, il a plus marqué qu'en deux ans toutes compétitions confondues à la Roma.

Un constat implacable qui a attiré l'attention de plusieurs clubs allemands. Si les demi-finalistes de la dernière Ligue des Champions n'ont pas eu les liquidités nécessaires pour activer l'option d'achat pour en faire le remplaçant de Timo Werner, le Bayer Leverkusen a décidé de miser sur lui pour prendre la suite du duo Kai Havertz-Kevin Volland. « C'est un très bon joueur, il l'a prouvé pendant son prêt à Leipzig. Il vient renforcer le Bayer mais il a un héritage lourd à porter » analyse Patrick Guillou, notre consultant.

« Un attaquant international renommé »

La pression est grande sur les épaules de l'international tchèque. Mais ses dirigeants ont confiance en lui. Rudi Völler, le directeur sportif du Bayer, n'a pas hésité à le qualifier « d'attaquant international renommé » lors de la présentation de sa recrue. Il faut dire qu'à Leipzig, le joueur formé au Sparta Prague a été impressionnant. Malgré une blessure à la cheville qui l'a embêté plusieurs mois, Patrik Schick a terminé la saison avec dix buts et deux passes décisives en 22 matchs. Il a aussi eu l'occasion de s'illustrer sur la scène continentale en participant notamment à la demi-finale de C1 contre le PSG. Une expérience qui pourrait lui permettre de sublimer ses qualités dans un championnat qu'il a déjà apprivoisé.

« C'est un attaquant efficace en point de fixation mais aussi dans la finition. Il est doué dans les petits périmètres, dans le jeu aérien et même techniquement et en terme de vitesse, il se défend. Schick va apporter de la densité mais aussi jouer un rôle important dans l'animation offensive » explique Patrick Guillou. Un style de jeu qui lui a déjà permis de se révéler et même de commencer sa confirmation depuis son arrivée en Bundesliga.