Le Borussia Dortmund, révélateur de talents

A chaque mercato, le Borussia Dortmund fait parler de lui. Soit en recrutant un des grands espoirs du football mondial. Soit en vendant un ancien grand espoir du football mondial qui s'est révélé au plus haut-niveau lors de son passage au Signal-Iduna Park. Une politique de recrutement qui s'illustre par la récente arrivée d'Erling Braut Haaland. Le Norvégien qui a terrorisé les défenses autrichiennes et européennes avec le Red Bull Salzbourg a opté pour les Schwarz-Gelben. Il aurait pu signer dans n'importe quel grand club européen mais il a opté pour le futur adversaire du PSG en Ligue des Champions.

Si le club allemand n'est pas forcément au mieux en Bundesliga, il prouve là qu'il reste toujours la destination privilégiée des jeunes pépites. Le joueur de 19 ans ne terminera vraisemblablement pas sa carrière sur les rives de la Ruhr mais il va pouvoir bénéficier d'un temps de jeu conséquent dans un club qui compte sur la scène européenne. En contre-partie, sa nouvelle formation misera sur un top joueur et va surtout toucher une belle plus-value lorsqu'il partira.

Une politique de recrutement sur le court terme qui a permis au Borussia Dortmund de sauver sa peau. Il y a 15 ans, le vainqueur de la Ligue des Champions 1997 a frôlé la faillite. Et depuis, ce virage stratégique a porté ses fruits. Le club qui a fêté ses 110 ans produit un des football les plus séduisants du continent, joue les premiers-rôles en Bundesliga et s'autorise quelques épopées européennes. Mais il s'est surtout mis à l'abri financièrement avec l'achat de jeunes joueurs vendus beaucoup plus chers quelques saisons plus tard. Sur la dernière décennie, la vente de joueurs a rapporté 725 millions d'euros au BVB dont quasiment 80 millions de bénéfices.

Des futures stars dénichées au Japon et en Pologne


Dans l'effectif de l'actuel quatrième du championnat allemand, certaines stars en devenir brillent. Il y a l'attaquant Jadon Sancho qui pourrait bientôt retrouver son Angleterre natale contre un énorme chèque ou le tout frais meilleur jeune africain, Achraf Hakimi. Le Français Dan-Axel Zagadou ou l'international allemand Julian Brandt sont d'autres joueurs qui comptent pour Lucien Favre.

Et ses prédécesseurs ont pu miser sur des joueurs du même pedigree. Le club dirigé par Michael Zorc a su dénicher certaines pépites comme Shinji Kagawa au Cerezo Osaka ou Robert Lewandowski au Lech Poznan. Ces deux joueurs ont signé peu après leur vingtième anniversaire et ils ont ensuite été transférés à Manchester United et au Bayern Münich. Mats Hummels et Mario Götze ont également rejoint le grand rival allemand après avoir découvert le monde professionnel avec le Borussia. Les Allemands qui brillent en Bundesliga comme Marco Reus, Ilkay Gündogan ou Sven Bender sont venus franchir un cap à Dortmund.

Et des étrangers comme Christian Pulisic, Pierre-Emerick Aubameyang ou Ousmane Dembélé ont permis aux Borussen de faire des plus-values énormes. Certains paris ont été pris avec des joueurs très jeunes. Et même si Emre Mor ou Alexander Isak n'ont pas laissé un souvenir impérissable, ces deux joueurs considérés comme des prodiges en arrivant ont été vendus assez cher pour que l'investissement devienne rentable. Et garantisse la santé financière d'un club qui s'offre un coup de jeune tous les six mois. Et si elle était là, la recette de la jeunesse éternelle...