Le Bayern applique le tarif

Reuters

17 buts inscrits en trois matches... Les trois dernières sorties du Bayern Munich en championnat tranchent évidemment avec l'élimination concédée en milieu de semaine face au Liverpool FC, en huitième de finale de la Ligue des champions. Dans sa compétition domestique, l'équipe bavaroise a repris son implacable domination, après des débuts compliqués. Progressivement, Thomas Müller et consorts ont grignoté leur retard sur le Borussia Dortmund, pour reprendre l'avantage dans la course au titre. Les deux cadors sont au coude à coude, alors après le succès (2-3) de la troupe de Lucien Favre samedi, sur la pelouse du Hertha Berlin, celle de Niko Kovac devait répondre en clôture de la 26e journée.

C'est chose faite, et de quelle manière, puisque Mayence a littéralement été balayé à l'Allianz Arena (6-0), soit le tarif qui avait été appliqué à Wolfsburg la semaine précédente, après un premier festival dans l'antre du Borussia Mönchengladbach (1-5). En tout et pour tout, le Bayern reste sur six succès de rang en championnat, et a repris les commandes du classement à la faveur d'une différence de buts générale supérieure à celle des Borussen (+41 contre +34). Les Munichois semblent intouchables actuellement, au moins dans le secteur offensif, car Manuel Neuer a une nouvelle fois affiché une certaine fébrilité, sans doute due à un manque de concentration et à un relâchement coupable, dans son jeu au pied. Heureusement pour le capitaine, il a réussi à préserver sa cage inviolée pendant que ses compères faisaient mal à son homologue de Mayence, Florian Müller.

Dès la 3e minute, l'insatiable buteur Robert Lewandowski libère l'équipe locale, et marque sans le savoir le début du spectacle. Kingsley Coman, très en vue, a fêté à sa manière son retour en équipe de France, en s'offrant une bien belle réalisation du pied droit (39e). Le petit prodige canadien Alphonso Davies a lui signé son premier but en carrière sous les couleurs du Bayern (70e), là où James Rodriguez a fait encore mieux. Le Colombien, à l'avenir toujours incertain, a tiré la couverture à lui en dégainant à trois reprises (33e, 51e, 55e), pour son tout premier triplé sous la prestigieuse tunique bavaroise. Ou comment marquer un peu plus les esprits avant de retrouver Marco Reus et ses partenaires, le 6 avril prochain à l'Allianz Arena...