Bundesliga - Schalke 04, de mal en pis

Reuters

On pensait que Schalke 04 ne pouvait pas tomber plus bas. Et pourtant… Samedi dernier, une semaine après une lourde défaite à domicile face au Borussia Dortmund (0-4), le dernier de Bundesliga a subi son 16e revers de la saison en championnat, à Stuttgart (5-1). Avant de nommer quelques jours plus tard, en la personne de Dimitrios Grammozis, son cinquième entraîneur de la saison !

Une véritable descente aux enfers pour le club de Gelsenkirchen, vainqueur d’un seul match depuis le début de saison, et qui file tout droit vers un deuxième échelon plus fréquenté depuis 1991. Et on a du mal à croire que le septuple champion d’Allemagne, vainqueur de son dernier titre en 1958, disputait les huitièmes de finale de la Ligue des champions il y a deux ans…

Nommé fin décembre en remplacement de l’intérimaire Huub Stevens, à la place d’un Manuel Baum qui avait lui succédé à David Wagner, Gross affichait pourtant le meilleur bilan du quatuor, ou plutôt le moins mauvais, avec l’unique victoire de la saison en championnat glanée le 9 janvier dernier contre Hoffenheim.

Un mal profond


D’après les médias d’outre-Rhin, sa position était devenue intenable quand les trois principaux joueurs arrivés au mercato hivernal, Sead Kolasinac, Klaas-Jan Huntelaar et Shkodran Mustafi, auraient demandé à leurs dirigeants la tête de l’entraîneur suisse avant le match à Stuttgart. Notamment parce qu’il se trompait sur les noms des joueurs ou ne leur parlait pas dans la bonne langue… Mais le mal est évidemment plus profond, et Gross n’est pas le seul à avoir quitté un club en grande difficulté financière, puisqu’il a notamment été accompagné par le directeur sportif Jochen Schneider et le manager général Sascha Reither.

Charge désormais à Grammozis de tenter de sauver ce qui peut encore l’être, alors que Schalke accuse 9 points de retard sur l’actuel barragiste, l’Arminia Bielefeld. Et qu’il sera notamment privé de Ralf Fährmann, Frederik Ronnow, Matija Nastasic, Salif Sané, Mark Uth et Huntelaar pour sa grande première vendredi soir (20h30) contre Mayence. Celui qui n’a entraîné qu’une seule équipe professionnelle, Darmstadt (D2), en 2019-2020, peut-il accomplir des miracles ? Ce qui est sûr, c'est qu'il en faudrait beaucoup pour que les Knappen ne descendent pas…
 

Haaland et Dortmund marchent sur Schalke 04 !

 


>