Bundesliga : L’Union Berlin, un miracle permanent

Union Berlin

L’Eisern Union est un ovni dans le football du 21eme siècle. Alors que l’argent est une donnée primordiale, le petit club situé dans la capitale allemande survit grâce à ses valeurs qui en ont fait une équipe unique en son genre. En effet, l’Union Berlin, qui goûte pour la première fois aux joies de la Bundesliga cette saison, dispose d’une histoire surprenante, qui le rend si atypique et attirant. Si l’équipe a été officiellement créée en 1906, c’est en 1966 alors que l’Allemagne est divisée par le Mur de Berlin que le 1. FC Union Berlin voit véritablement le jour.

A l’Est, alors que le Dynamo, soutenu par le Ministère de l’Intérieur et la Stasi, régnait alors, l’Eisern Union s’est rapidement imposé comme le club des autres. Plus libre, il regroupe alors les syndicalistes, les ouvriers, voire les marginaux et les protestataires. Un état d’esprit bien loin de son grand rival de l’époque. Souvent dans le dur financièrement durant les années qui ont suivi, l’Union Berlin s’en est toujours sorti, grâce notamment à la force de ses supporters. L’été 2008 marque d’ailleurs un tournant dans son histoire et une preuve de son côté unique.

« Quand ta maison menace de s’écrouler… »

Ainsi, alors que le Stade An der Alten Försterei a besoin d’importants travaux et que le club manque de moyens, ce sont les supporters de l’Union Berlin qui ont été appelés en renfort. De mai 2008 à juin 2009, environ 2 000 personnes ont participé à la rénovation de la mythique enceinte située dans le quartier de Köpenick, pour environ 140 000 heures de travail. Une situation qui force le respect. « Normalement, les clubs ont des fans mais chez nous, ce sont les fans qui ont un club. Alors quand ta maison menace de s’écrouler, tu fais les travaux toi-même », peut-on d’ailleurs entendre du côté de « la veille maison forestière. »

Promu en mai dernier pour la première fois de son histoire, l’Union Berlin a depuis découvert un autre monde, bien loin de ses valeurs et a dû composer avec. Surtout que pour ses débuts, le club a fait face à son exact opposé, le RB Leipzig. Depuis, l’Eisern Union a notamment fait tomber Dortmund (3-1), le Hertha Berlin (1-0) et Mönchengladbach (2-0) dans son antre mythique, où la plupart des places sont debout. Ce lundi, en déplacement à Francfort (à 20h30, sur beIN SPORTS 2), le promu tentera de faire un résultat qui pourrait les rapprocher un peu plus du tant espéré maintien.

>