Bundesliga : Kevin Kampl, le régulateur méconnu de Leipzig

Imago / Panoramic

Dans le RB Leipzig ultra-rodé de Julian Nagelsmann, rien n'est laissé au hasard. Sauf que cette saison, le jeune coach allemand (32 ans), pour sa première année avec le RBL, a dû faire face à l'absence longue durée de son milieu Kevin Kampl, homme de l'ombre d'une formation souvent brillante. Un préjudice certain pour le club est-allemand créé en 2009 tant l'ancien du Bayer Leverkusen et du RB Salzbourg détient un rôle clé dans l'équilibre du 4-4-2 de Nagelsmann. Un système de jeu de moins en moins en vue dans le football moderne, remis au goût du jour en Saxe par Leipzig... lorsque Kampl est épargné par les blessures.

Touché durement à deux reprises à la cheville cette saison, le milieu de 29 ans n'a finalement disputé que 8 rencontres avec le Rasenballsport Leipzig sur cet exercice. Durant son passage à l'infirmerie, Nagelsmann a été contraint d'innover, souvent en installant une défense à 3 pour protéger son axe défensif. Avec le retour de Kampl, remis sur pied durant la pause forcée de la Bundesliga, ce besoin ne se fait plus autant sentir.

Le duo Kampl-Sabitzer, maillon fort de Leipzig

Avec son gros volume de jeu, l'international slovène, successeur de Naby Keita à la Red Bull Arena, est le pendant idéal du plus créatif Marcel Sabitzer dans le milieu de terrain. Un duo très complémentaire qui permet au RBL, troisième du championnat au moment de recevoir le Hertha Berlin (18h30 - beIN SPORTS 1), de contrôler le rythme du jeu plus que la possession. Avec Timo Werner, Yussuf Poulsen, Christopher Nkunku, Marcel Sabitzer et maintenant Dani Olmo, Leipzig est une équipe qui se découvre beaucoup. La mission de Kampl n'en est que plus essentiel, surtout après le faux pas de Dortmund mardi contre le Bayern Munich.

Kevin Kampl