Après Haaland, Bellingham charge l’arbitre du « Klassiker »

Reuters

C'est peu dire que la colère était présente chez les joueurs du Borussia Dortmund, quelques minutes après la défaite concédée samedi face au Bayern Munich (2-3). Dans un Klassiker endiablé, ponctué de cinq buts, les locaux ont fini par céder suite à un penalty accordé aux visiteurs par Felix Zwayer, pour une main de Mats Hummels dans sa surface. Après le coup de gueule d'Erling Haaland, Jude Bellingham a enfoncé le clou.

 

Et l'international anglais du BVB n'y est pas allé avec le dos de la cuillère au moment de s'exprimer au sujet de l'arbitre de la rencontre, au micro de Viaplay : "Pour moi il n'y avait pas penalty. Hummels ne regardait même pas le ballon et il se battait pour l'avoir quand il l'a touché. Et vous pouvez analyser d'autres décisions arbitrales durant ce match. Mais vous savez, quand vous donnez un tel match à un arbitre qui a été coupable de corruption par le passé, que pouvez-vous attendre de plus ?"

 

Bellingham a ainsi fait référence à l'implication de Felix Zwayer dans une affaire de corruption qui avait ébranlé le football allemand aux débuts des années 2000.

Le Bayern triomphe dans un Klassiker fou


>