Poids Lourds : Une préparation manquée a plombé Ruiz, Joshua a épuré sa boxe

Andy Ruiz Jr n’a pas su rééditer son exploit. Six mois après avoir battu Anthony Joshua au Madison Square Garden de New York, c’est à Diriyah (Arabie Saoudite) que l’Américain d’origine mexicaine s’est incliné aux points, à l’unanimité des juges face au Britannique dans un combat intense mais dont l’issue n’a pas fait de doute. A l’issue du combat, Andy Ruiz Jr n’y est pas allé par quatre chemins, il est le seul responsable de cet échec au terme d’une préparation où il ne s’est pas astreint à la discipline de fer voulue par son entourage. « J'ai pris trop de poids, je ne bougeais pas comme je voulais, a résumé l’Américain à l’issue du combat. Je pensais qu'en étant plus lourd, ça me rendrait service, mais pas du tout... J'avais réussi à perdre du poids à un moment... C'est de ma faute. J'ai eu trop confiance, j'aurais dû m'entraîner plus dur, écouter mes entraîneurs et mon père. Personne ne sait vraiment comment on a pu s'entraîner. Il se passait tellement de choses de mon côté... C'était la première fois que j'étais champion, c'était dur d'une certaine manière, j'allais à droite, à gauche, je manquais des séances d'entraînement... Les célébrations ont fini par peser. »


Ruiz ouvre la porte à un troisième combat


Cette défaite voit Andy Ruiz Jr rendre à Anthony Joshua les ceintures de champion du monde WBA, IBF et IBO des poids lourds. Un combat où l’Américain a regretté de ne pas avoir pu donner les coups permettant de déstabiliser son adversaire. « Si je n'avais pas été aussi lourd, j'aurais été plus rapide, j'aurais pu lancer plus de coups. Je l'ai touché parfois, je l'ai laissé survivre, s’est lamenté Andy Ruiz Jr. Avec la coupure à l'arcade, je ne voyais plus très bien de l'œil gauche. J'aurais dû mettre plus de pression, j'attendais trop, mes bras n'étaient pas aussi fluides que d'habitude. J'étais à sa poursuite, j'encaissais ses meilleurs coups... Je n'étais capable de donner qu'un ou deux coups, au lieu de mes combinaisons habituelles de trois ou quatre... » Un deuxième combat qui pourrait en appeler un troisième entre les deux combattants. Une possibilité à laquelle l’Américain n’a pas dit non. « Je vais apprendre de ces erreurs. J'ai hâte d'être au prochain combat contre lui. J'en ai gagné un. Lui aussi. Faisons la trilogie, a assuré Andy Ruiz Jr. Peu importe où, pourquoi pas à nouveau en Arabie Saoudite. Je me préparerai mieux, je serai plus sérieux... Je me bougerai le cul ! Je serai bien meilleur. »


Pour Joshua, la simplicité a fait la différence


De son côté, Anthony Joshua n’a pas caché avoir fait preuve de prudence au moment d’affronter Andy Ruiz Jr. Le Britannique n’a pas voulu se faire surprendre comme cela a pu être le cas lors de leur premier affrontement. « En boxe chez les lourds tu peux connaître des bons comme des mauvais soirs. Si je boxe pour les spectateurs ou pour l'opinion, je n'en sortirai pas forcément vainqueur. Je dois suivre mon plan et mon instinct, a déclaré le nouveau champion du monde au terme du combat. Ce soir, il fallait gagner. Peut-être que j'aurais pu en faire plus à certains moments, mais la simplicité, parfois, c'est du génie ! J'ai voulu combattre intelligemment, selon le principe que la boxe, c'est toucher sans être touché. » Désormais paré de trois ceintures mondiales, Anthony Joshua assure qu’il y a du monde pour le défier et n’a pas écarté Andy Ruiz Jr. « Après le combat, je lui ai dit de ne pas abandonner, de continuer à croire en ses rêves. On est dans une période intéressante pour la catégorie des poids lourds, a résumé le Britannique. J'ai plusieurs adversaires possibles, je ne veux pas citer de noms, vous savez qui ils sont ! Mais Andy fait toujours partie de cette liste. » Si on retrouve l’Andy Ruiz Jr du premier combat, cette troisième manche promet d’être un sommet.