Poids lourds : Un combat en France avant les Etats-Unis pour Yoka

L’aventure américaine de Tony Yoka va devoir encore attendre ! Alors qu’il devait se produire le 14 mars dernier dans la salle attenante au Madison Square Garden avant de combattre à Québec le 28 mars à l’initiative de Bob Arum, le champion olympique des superlourds a vu ses plans dramatiquement changer. En plus de la crise sanitaire, le promoteur de Tony Yoka pour les Etats-Unis avait de la peine à trouver un adversaire pour le boxeur qu’il a pris sous ses ailes. A tout cela s’ajoute les restrictions de transport actuellement en cours qui empêchent le boxeur tricolore à rallier l’Amérique du Nord pour y combattre.

Arum espère Yoka aux Etats-Unis après son combat de septembre


Récemment interrogé par le journaliste américain Dan Rafael, Bob Arum est revenu sur ses plans pour Tony Yoka et laissé entendre que le Français allait d’abord boxer sur ses terres avant de faire ses débuts devant le public américain. « Comment puis-je le faire venir ? Aussi Jérôme Abiteboul est supposé lui programmer un combat en septembre en France et, après ça, espérons que nous pourrons le faire venir combattre aux États-Unis », a ainsi déclaré le promoteur américain. Ce combat mettra ainsi fin à un an loin du ring pour Tony Yoka, dont la dernière sortie remonte au 28 septembre 2019 à Nantes, avec une victoire sans coup férir face à l’Allemand Michael Wallisch. Un combat qui serait le huitième de sa carrière professionnelle, déjà perturbée par une année de suspension à la suite de trois contrôles antidopage manqués, lui qui est invaincu lors de ses sept rendez-vous précédents.