Boxe - Super-moyens : Saul « Canelo » Alvarez bat Plant et unifie les titres



Saul « Canelo » Alvarez règne en maître sur la catégorie super-moyens. En effet, en dominant l'Américain Caleb Plant dans la nuit de samedi à dimanche, le Mexicain s'est emparé de la ceinture IBF et possède donc les quatre, après ses titres WBA, WBC et WBO. A la MGM Grand Garden Arena de Las Vegas, le natif de Guadalajara n'a laissé aucune chance à son adversaire et est ainsi devenu le premier dans l'histoire à unifier les quatre ceintures dans la catégorie super-moyens. Pour cela, « Canelo » a frappé très fort en s'imposant lors de la 11eme reprise par arrêt de l'arbitre. Sur le ring, si Plant a longtemps retardé l'échéance, il n'a finalement pas réussi à aller jusqu'au bout. Après avoir été à terre une première fois, l'Américain a cédé sur un enchaînement droite-gauche-droite lors de l'avant-dernière reprise. Le Mexicain pouvait alors exulter en montant sur les cordes du ring pour être acclamé par les 16 586 spectateurs présents pour l'occasion, dont un certain Mike Tyson.


« Canelo » dans l'histoire


Suite ce nouveau succès, Alvarez compte désormais 57 victoires (dont 39 avant la limite) en 60 combats, pour donc deux nuls et une défaite. Désormais en possession des ceintures IBF-WBA-WBC-WBO, il intègre un club très fermé de six boxeurs. En effet, depuis 1988 et l'ère des quatre ceintures, seuls les Américains Terence Crawford (super-légers), Bernard Hopkins (moyens), Jermain Taylor (moyens) et Josh Taylor (super-légers), ainsi que l'Ukrainien Oleksandr Usyk (mi-lourds), avaient réalisé une telle performance. « Ça m'a demandé un peu de travail, c'est un bon combattant. Il a tout mon respect. (...) À la fin, je l'ai eu. C'est comme ça que ça devait se terminer. Il était déjà blessé et j'ai voulu le tuer », a fini par lancé le vainqueur du jour, dans des propos repris par l'AFP. Alors que beaucoup d'observateurs considèrent « Canelo » comme le meilleur boxeur du monde toutes catégories confondues actuellement, reste à savoir quel sera son prochain défi. Les opportunités ne devraient pas manquer.

>