Boxe : Bientôt du très lourd pour Yoka !


Depuis des mois, Tony Yoka réclame la possibilité de combattre contre des boxeurs très haut placés dans la catégorie des poids lourds. "Il faut que je continue à grimper, je sais que je peux accrocher un nom (…), des mecs qui sont dans le Top 10 mondial, voire le Top 5. Je boxe tout le monde. Joshua ? Mais moi, je le boxe tous les jours. Je ne suis pas de ceux qui se cachent ou veulent prendre le moins de risques possibles", expliquait-il le 31 décembre dernier suite à l'annulation de son combat contre Martin Bakole en raison des restrictions sanitaires. Le rêve du champion olympique 2016 pourrait bientôt se réaliser. Ce jeudi, le Croate Filip Hrgovic avait défié le Français via une vidéo publiée sur Instagram : "Une lettre de l'IBF te sera acheminée. Signe le contrat. Faisons ce combat, la balle est dans ton camp". Hrgovic, qui a le même âge que Yoka (29 ans), n'est pas un inconnu pour le boxeur français, puisque c'est lui qu'il avait battu en demi-finale des Jeux Olympiques de Rio.


Hrgovic puis Usyk ou Joshua ?


Et Tony Yoka a accepté la proposition ! « Apparemment, Yoka veut le combat. J'en ai parlé avec Top Rank (société de l'Américain Bob Arum, promoteur de Yoka, ndlr). C'est un brillant combat », a d'abord déclaré Eddie Hearn sur la télé britannique en streaming IFL TV. Dans la soirée, le boxeur français a également confirmé via un tweet : "Anyone, anytime, ANYPLACE ("n'importe qui, n'importe quand, n'importe où, ndlr"). Vous me connaissez, je ne me suis jamais caché". Le combat sera probablement organisé aux Etats-Unis, et le vainqueur obtiendra le droit d'aller combattre le champion IBF-WBA-WBO ukrainien Alexandre Usyk (35 ans), ou l'Anglais Anthony Joshua (32 ans) si ce dernier prend sa revanche de sa défaite de septembre 2021 dans le stade Tottenham, en avril prochain. Autant dire que ce serait un immense défi pour Tony Yoka, qui attend cela depuis des années. Mais avant, il devra dominer Filip Hrgovic qui, comme lui, est invaincu (14 victoires pour le Croate, 11 pour le Français) depuis le début de sa carrière professionnelle.

>