Paris : Begarin et Kamagaté seront toujours là la saison prochaine

Panoramic

LA NBA attendra pour le moment pour Juhan Begarin (20 ans, 1,96m) et Ismaël Kamagate (21 ans, 2,11m). Retenus tous deux par des franchises NBA lors des deux dernières draft de la célèbre ligue nord-américaine, Begarin et Kamagate ne vont pas rejoindre tout de suite les Etats-Unis, où ils ont passé l'été. Le premier, qui évolue au poste d'arrière, comme le second, qui joue, lui, pivot, viennent en effet de disputer la Summer League avec leurs franchises respectives : Boston pour Begarin, retenu en 45eme position de la draft 2021 par les Celtics, et Denver pour Kamagate, drafté en 46eme position cette année par les Pistons puis envoyé dans la foulée chez les Nuggets. Généralement, une fois drafté, un joueur découvre dans la foulée la NBA. Ce ne sera pas le cas des deux jeunes Parisiens, qui vont... rester dans la capitale. Mardi, le Paris Basket a annoncé que les deux grands espoirs du club, appelés également à très vite faire le bonheur de l'équipe de France, passeraient une saison de plus sous les couleurs du club parisien, qui n'était pas passé loin de la relégation lors du dernier exercice.

 

Begarin et Kamagate feront leurs débuts en Coupe d'Europe


Au PB, désormais entraîné par l'Américain Will Weaver, qui a succédé à Jean-Christophe Prat, le natif des Abymes (Guadeloupe) et son coéquipier, né, lui, à Paris, auront la possibilité de poursuivre leur apprentissage du haut niveau en Betclic Elite, avec une quatrième saison pour eux à l'horizon, mais également sur la scène européenne. Malgré sa saison dernière décevante, le club parisien, quinzième du championnat et sauvé in extremis, disputera en effet l'une des Coupes d'Europe : l'EuroCoupe, pour laquelle le Paris Basket (au même titre que Bourg-en-Bresse) a reçu une invitation dont ne se sont toujours pas remis Boulogne-Levallois et Cholet. En 2021/2022, Begarin avait tourné à 11,1 points et 4,2 rebonds, quand Kamagate avait lui rendu une feuille de stats finale de 11,3 points et 6,3 rebond de moyenne par match. Des performances qui avaient d'ailleurs valu à Kamagate, appelé en juin 2021 par Vincent Collet pour préparer les Jeux de Tokyo avec les Bleus, d'être élu défenseur de l'année en Betclic Elite.

>