Paris basket : Axel Toupane a signé

De la bague de champion NBA à la Tour Eiffel. Sacré la saison dernière avec les Milwaukee Bucks aux côtés notamment de la superstar de la franchise du Wisconsin Giannis Antetokounmpo, Axel Toupane (29 ans, 2,01 m) retrouve le championnat de France. Présent dans la capitale depuis le début de la semaine pour finaliser les derniers détails de son arrivée au Paris basket, l'ailier international français a signé un contrat de trois ans en faveur du club parisien qui le liera à l'actuel quinzième du classement de Betclic Elite jusqu'en 2024, l'année des Jeux Olympiques à Paris. Un énorme coup pour Paris, qui a réussi à convaincre le natif de Mulhouse de revenir en France, lui qui avait quitté notre championnat en 2015 alors qu'il évoluait à Strasbourg pour le Canada et la franchise de G-League des Raptors 905. Si Toupane a en effet connu trois équipes de NBA au cours de sa carrière, Denver, New Orleans et donc Milwaukee, où il était déjà passé en 2017, son parcours se résume essentiellement à des expériences en G-League, l'antichambre de la célèbre ligue nord-américaine.

Passé rapidement par Strasbourg en 2020





Cette saison, le médaillé de bronze des derniers Mondiaux avec les Bleus (il compte 25 sélections), absent en revanche cet été à Tokyo, l'avait d'ailleurs encore débutée en G-League, sous les couleurs des Warriors de Santa Cruz. Désireux de retrouver du temps de jeu, le fils du sélectionneur de l'équipe de France féminine Jean-Aimé Toupane a demandé à être libéré de son contrat pour sonder l'Europe et donc Paris, où il débarque dans la peau d'une recrue de luxe qui pourrait permettre aux Parisiens de retrouver très vite des couleurs au classement. "Toups vient apporter son expérience et son talent à Paname", assure le Paris basket dans son tweet de ce jeudi, qui en dit long sur le bonheur du club de la capitale d'avoir réussi à attirer dans ses filets celui qui avait fait un bref crochet par la France et Strasbourg la saison dernière avant de remettre le cap sur les Etats-Unis. Et de remporter le plus beau trophée qui soit avec les Bucks. Sacré CV !

>