Boulogne-Levallois : Le propriétaire tord le cou aux rumeurs de vente et de départ de Collet

Panoramic

La vente du club, le départ de Vincent Collet vers l'ASVEL... Alors que la saison de Betclic Elite bat son plein, le club de Boulogne-Levallois, un temps leader du classement et aujourd'hui troisième, n'a peut-être jamais été autant agité par les bruits de couloir. Des rumeurs auxquelles Pierre-Christophe Baguet tord le cou dans L'Equipe ce lundi. "Je ne sais pas qui fait courir ces rumeurs" Le propriétaire des Metropolitans et également maire de Boulogne-Levallois tient tout particulièrement à faire une mise au point concernant cette prétendue vente qu'envisagerait l'intéressé dans la mesure où le projet de création d'une Arena à Boulogne serait toujours au point mort. "Oui, je n’ai aucune visibilité sur la livraison de l’Arena. Mais je la ferai. Je ne sais pas quand, mais je la ferai", assure Baguet, précisant qu'il ne lie pas impérativement l'avenir du club à la naissance de cette Arena qui fait beaucoup parler. "On poursuit le projet basket. On a une convention avec Levallois pour utiliser leur palais des sports (Marcel-Cerdan) jusqu’en juin 2023". Le propriétaire des Mets reconnaît néanmoins au cours de cet entretien qu'il aurait pu céder une partie des parts à des investisseurs américains récemment. "Mais ça n'a pas abouti", révèle l'intéressé, rappelant que s'il est "ouvert à un partenaire", il ne l'est pas à "un repreneur".

"Vincent n'a été approché ni de près ni de loin par l'ASVEL"


De la même façon, "PCB" affirme qu'à ce jour, il n'est pas du tout question d'un départ de Vincent Collet vers l'ASVEL ou ailleurs, comme il a également pu l'entendre, au même titre qu'il n'est pas davantage prévu qu'Alain Weisz (le directeur des opérations) ne fasse ses valises. "On s’est parlé ces derniers jours avec Vincent (Collet). Il m’a appelé pour me dire qu’il n’avait jamais été approché, ni de près ni de loin par l’ASVEL, comme le disent certaines rumeurs (...) Alain (Weisz) reste, lui, omniprésent et garde toute ma confiance." Quant à savoir si l'équipe va continuer de jouer ses matchs à domicile ou migrer à Issy-les-Moulineaux, il faudra encore patienter pour avoir la réponse. Dans les deux cas, Baguet jure aux supporters des Mets qu'ils n'ont pas à s'inquiéter. "On peut encore jouer à Levallois un an s’ils décident de nous accompagner ou jouer au palais des sports d’Issy-les-Moulineaux (...) Ca ne changerait pas grand-chose. Issy c’est notre roue de secours (...) On n’est pas dans l’impasse pour la rentrée (...) Si on joue à Levallois avec un investissement de leur part, on aura la garantie de faire aussi bien. Si c’est à Issy, la dimension sportive ne sera pas tout à fait la même et on adaptera le budget."

>