Betclic Elite : Vers un divorce entre Boulogne et Levallois ?

Panoramic

Il y a eu le Paris Basket Racing, le Levallois Sporting Club Basket, le Paris-Levallois, les Levallois Metropolitans, et enfin les Metropolitans 92 depuis 2019 et le rapprochement entre Levallois et Boulogne-Billancourt. Mais rien ne va plus entre les deux villes des Hauts-de-Seine, et selon les informations du Parisien, Boulogne souhaite se désengager rapidement du projet sportif, au plus tard en 2023 ! Alors que sur le parquet, tout va bien pour les Metropolitans, qui finiront entre la première et la troisième place de la saison régulière de Betclic Elite, dans les coulisses, le lien est rompu.

Toujours selon le quotidien, la ville de Boulogne souhaite céder les 95% de parts qu’elle possède dans le club, et le Levallois Sporting Club, prioritaire en cas de vente, aurait reçu une lettre lui proposant de racheter les parts restantes, pour 980 000 euros. Sauf que la ville de Levallois privilégierait l'équipe de volley féminin, qui va accéder en Ligue A la saison prochaine, et que le LSC a déjà une équipe de basket en Nationale 2.

Boulogne-Levallois à Issy-les-Moulineaux ?

La convention entre les deux villes stipule que les Metropolitans doivent jouer à Levallois jusqu'au printemps 2023. Ensuite, une salle devait être construite à Boulogne, mais le projet, estimé à 72 millions d'euros, a pris du retard. En janvier dernier, le maire de Boulogne avait fait savoir qu'il souhaitaient voir les Mets jouer...à Issy-les-Moulineaux, ville voisine du 92, mais les dirigeants du club avaient ensuite déclaré que l'équipe pourrait rester à Levallois la saison prochaine.

C'est donc le plus grand flou qui règne autour des Metropolitans, alors que l'équipe coachée par le sélectionneur de l'équipe de France Vincent Collet vit actuellement de très belles heures, avec une présence en haut du classement de Betclic Elite depuis le début de saison, et un deuxième quart de finale d'Eurocoupe (la deuxième coupe dans la hiérarchie continentale) d'affilée. Le feuilleton du divorce, qui dure depuis de nombreux mois, est sans doute loin d'être terminé...

 


>