Betclic Elite - ASVEL/Lacombe : « La meilleure finale possible »

Paul Lacombe, il s’agit de votre huitième finale de championnat de France, avec Strasbourg, Monaco, et donc l’ASVEL !
Oui, c’est la huitième d’affilée. Dommage qu’il y ait eu le covid (qui a stoppé la saison en 20220, ndlr), on y allait je pense… C’est pas mal. J’ai eu du flair, j’ai choisi les bonnes équipes à chaque fois je pense (sourire).

Est-ce particulier d’affronter votre ancienne équipe ?
C’est toujours un peu particulier, c’est comme quand j’ai la chance de jouer contre Strasbourg. Mais c’est vrai qu’à part Yakuba et le coach, avec qui j’ai travaillé, beaucoup de choses ont changé. J’ai l’impression qu’avec l’Euroligue, ils sont devenus une autre entité par rapport à quand j’y étais (2017-2020, ndlr).

ASVEL-Monaco, c’est la finale rêvée ?
J’imagine. C’est un peu la suite logique, ce sont les deux grosses écuries du championnat, les deux équipes d’Euroligue. Ça ne va peut-être pas plaire à tout le monde, mais pour le championnat c’est la meilleure finale qu’il puisse y avoir. Il faut que ces deux équipes tirent le championnat de France vers le haut, aujourd'hui et demain.

Pourtant, cela n'a pas été facile en quarts de finale pour les deux équipes...
Les quarts de finale, ce n'est jamais évident, en trois matchs. Souvent, je me retrouvé dans ce genre de situation. On a su réagir et se montrer plus solide, et ça nous a fait du bien pour les demi-finales. On s'est fait peur, et Monaco tout autant.

Mercredi, c'est votre cinquième confrontation de la saison, vous vous connaissez par coeur, comment l'abordez-vous ?
C'est encore plus important. Quand on les avait joués en Euroligue, il y avait la réalité du terrain, du sol français, on ne voulait pas perdre contre eux. Mais si on perdait, ce n'était pas si grave car il y avait d'autres matchs. Là, si on perd un match, on a la chance d'en avoir quatre autres pour gagner, mais ça va plus vite, chaque match est quasiment un match couperet. Il y a un titre en jeu. Il faut donner plus d'énergie, élever son niveau, avoir plus d'intelligence de jeu. Ça va se jouer sur ses détails.


>