Betclic Elite - All Star Game : Les étrangers s'imposent sur le fil


C'était le dernier grand événement sportif en salle devant plus de 2 000 spectateurs avant plusieurs semaines. Autant dire que les 15 000 personnes réunies à l'Accor Arena pour le All Star Game de Betclic Elite en ont profité jusqu'à la dernière minute. Ironie du sort, ils ont même eu droit à une prolongation. Et au final, ce sont les meilleurs étrangers du championnat qui ont battu les meilleurs Français, sur le score de 111-110, au terme d'un très bon match où les joueurs ont tout donné en attaque et en défense, ce qui n'est pas toujours le cas dans ce genre de rencontre. Heureusement, la fin de match a été plus serrée que le début... En effet, les étrangers ont commencé ce Match des Etoiles par un 13-0, ce qui a contraint le coach français Vincent Collet à poser un temps-mort. Les tricolores ont fini par débloquer leur compteur, mais le score était lourd à la fin du premier quart : 16-31. Mais dans le deuxième, les Français se sont définitivement réveillés, et ont regagné les vestiaires en n'étant menés que 46-49.

Okobo et Ouattara manquent la balle de match


Dans le troisième quart, les étrangers ont mené jusqu'à 56-58, mais les Français ont remis la main sur le match, pour mener 74-68 à dix minutes de la fin. Leur avance a même grimpé jusqu'à +7, dans le sillage d'Elie Okobo et Giovan Oniangue, mais ils ont connu un gros trou noir, qui a permis à l'équipe coachée par le Manceau Eric Delord de signer un 15-0 pour mener 85-93 ! Mais une fois de plus, les Français sont revenus, et à un peu plus d'une seconde du buzzer, Okobo a réussi un magnifique tir longue distance pour arracher la prolongation (96-96). Une prolongation extrêmement serrée où les deux équipes ont mené tour à tour. Dans les dernières secondes, alors que les internationaux menaient 111-100, Okobo a manqué le tir de la victoire, Yakuba Ouattara a tenté une claquette, mais Chris Horton a magnifiquement défendu pour offrir la victoire à son équipe, la 16eme sur 30 All Star Games, la deuxième de suite. Malgré les 16 points d'Okobo et Oniangue, les Français s'inclinent donc, et c'est le Gravelinois Brandon Taylor, auteur de 22 points, qui a été élu MVP.



Les marqueurs français : Okobo (19), Kamagate (2), Morin (10), Ouattara (14), Konaté (3), Michineau (12), Oniangue (19), Massa (5), Tarpey (11), Loum (6), Narace (9)

Les marqueurs étrangers : Horton (2), Cummings (8), Thomas (16), Holston (7), Wimbush (2), Roberson (3), Bamforth (13), Taylor (22), Johnson (8), Kromah (7), Hunter (6), Ndoye (17)



LES CONCOURS

Les traditionnels concours étaient également au programme de ce All Star Game 2021, et comme d'habitude, ils ont régalé le public. A commencer par Justin Bibbins ! Le joueur de Pau-Lacq-Orthez a remporté le concours des meneurs (sur un parcours mêlant passes, slalom, tirs à 2 points et tir à 3 points, dans un temps imparti), en battant en finale son homologue de Roanne Loren Jackson sur le score de 2-1 après un dernier tir à 3 points rentré dès sa première tentative. Le Dijonnais David Holston et le Chalonnais Antoine Eito, qui participaient eux aussi pour la toute première fois au concours, avaient été éliminés en demi-finale.



C'est ensuite le concours de tirs à 3 points qui a régalé le public de l'Accor Arena. Un concours de très haut niveau remporté le Manceau Scott Bamforth, qui a rentré 19 ballons sur les 25 possibles. Il n'était pourtant pas sélectionné à la base, mais a remplacé Nicolas Lang, blessé. Le Palois Brandon Jefferson, l'Orléanais Chris Warren et le Strasbourgeois John Roberson n'ont rien pu faire face au shooteur né au Nouveau-Mexique.





Enfin, le concours de dunks promettait d'être spectaculaire, et il l'a été. C'est le Tourangeau Dylan Affo Mama, pensionnaire de Pro B, qui a décroché la victoire. Dans ce concours où les joueurs étaient départagés à l'applaudimètre à l'issue de leurs deux tentatives, l'ailier de 22 ans a notamment réussi à dunker au-dessus d'une moto, avec un masque de Spider Man. Le Nigérian de Denain David Efianayi, le joueur de Fos-sur-Mer Allan Dokossi et le Choletais Yoan Makoundou n’ont pas démérité, mais leurs dunks ont un petit peu moins plu au public. Un public qui va désormais devoir patienter plusieurs semaines avant de revivre une telle ambiance...

>