Virtus Bologne : Jaiteh signe pour deux saisons

Un neuvième club dans la carrière de Mouhammadou Jaiteh ! A 26 ans, le pivot international français (24 sélections, 46 points) s’est engagé ce mardi avec le prestigieux club italien de la Virtus Bologne jusqu’en juin 2023. Après le Centre Fédéral (2011-12), Boulogne-sur-Mer (2012-13), Nanterre (2013-16), Strasbourg (2016-17), Limoges (2017-18), Turin (2018-19), Saratov en Russie (2019-20) et Gaziantep en Turquie (2020-21), le natif de Pantin rejoint le champion d’Italie en titre, qui a remporté cette saison son premier titre national depuis 2001, année où il avait également gagné l’Euroligue. « C’est un joueur que nous regardons depuis pas mal de temps. La saison passée en Turquie, il a fini en double-double, avec d’excellentes performances contre des grandes équipes comme Fenerbahçe et l’Efes Istanbul. Il possède des qualités importantes et nous pensons qu’il peut encore s’améliorer au sein de notre équipe », s’est réjoui le manager général de la Virtus Bologne, Paolo Ronci. En Emilie-Romagne, le joueur français évoluera notamment avec deux grands noms du basket européen, l’Italien Marco Belinelli (13 saisons NBA, un titre de champion remporté avec San Antonio) et le Serbe Milos Teodosic (pilier de l’Olympiakos et du CSKA Moscou, passé par les Clippers pendant deux saisons), et sera coaché par le non moins célèbre Sergio Scariolo, le sélectionneur de l’Espagne.


Pas de JO pour Jaiteh


Lors de la saison 2020-21, Mouhammadou Jaiteh a disputé 28 matchs de championnat turc, pour une moyenne de 16,1 points (63,5% de réussite), 11 rebonds et 2 passes. Son club, qui n’a pas disputé de Coupe d’Europe, a été éliminé en quarts de finale des play-offs par le futur champion, l’Efes Istanbul. Il disputera la saison prochaine l’Eurocoupe, la deuxième Coupe d’Europe dans la hiérarchie continentale. Membre de la "Team France basket", qui rassemble les 50 meilleurs joueurs français, Mouhammadou Jaiteh ne disputera toutefois pas les Jeux Olympiques de Tokyo. Sa dernière sélection en bleu remonte à 2018, et il n'a pas réussi à faire sa place au sein d'une concurrence élevée, on l'on retrouve Rudy Gobert, Vincent Poirier ou encore Moustapha Fall au poste de pivot.

>