Virtus Bologne : Cordinier, c'est officiel !

Privé de NBA, Isaïa Cordinier (24 ans, 1,96 m) va découvrir l'Italie et la ville de Bologne. Le Virtus a officialisé ce jeudi l'arrivée (attendue) de l'arrière français dans le cadre d'un contrat de deux ans. L'ancien joueur de Nanterre, où il avait crevé l'écran après s'être fait un nom en Pro B dans un premier temps, évoluera sous ce maillot porté aux sommets par un autre Français Antoine Rigaudeau, vainqueur de l'Euroligue à deux reprises à Bologne, aux côtés de l'un de ses compatriotes Mouhammadou Jaiteh. Et ce en attendant d'avoir peut-être un jour sa chance en NBA. Après que les droits du joueur drafté en 44eme position par Atlanta en 2016 (il avait alors 19 ans) ont été transférés à Brooklyn dans le cadre du transfert de Jeremy Lin chez les Hawks, le jeune international français (neuf sélections) pensait qu'il pourrait enfin découvrir la Grande Ligue, sous les couleurs des Nets. C'était oublier la concurrence folle qui existait sur les lignes extérieurs, avec notamment Kyrie Irving, Kevin Durant, James Harden ou Patty Pills pour barrer le Frenchy.

Cordinier : "Ravi d'être ici"





Sans surprise, la franchise new yorkaise n'a donc pas proposé de contrat à celui qui tournait la saison dernière à Nanterre à 12 points, 7,9 rebonds et 3,7 passes de moyenne en 31 minutes en championnat et 15,8 points, 5,2 rebonds et 3,2 passes de moyenne en 34 minutes en Eurocoupe - ce qui lui avait valu de faire partie du cinq majeur de la compétition, officiellement pour lui "permettre de signer ailleurs". Le joueur formé à Antibes avant de passer par Denain, de nouveau Antibes et donc Nanterre aura la possibilité de disputer de nouveau la Coupe d'Europe, cette saison avec le Virtus Bologne. "Je suis ravi d'être ici, très content de rejoindre l'équipe et de l'aider à gagner des matchs", s'est réjoui ce jeudi un Isaïa Cordinier qui ne sera pas resté longtemps agent libre.

>