[TrashTalk] Le baromètre des Bleus en NBA : Nicolas Batum au four et au moulin

Reuters

# Les Bleus rois

Nicolas Batum

  • Ses statistiques de la semaine : 13,8 points, 11,8 rebonds et 7 passes, à 37% au tir dont 24% à trois points.
  • Sa semaine : trois victoires en quatre matchs pour ses Hornets, et Nico a été partout. Deux matchs de suite avec 15 rebonds comme une dédicace au grand Rudy, un match à 12 passes comme une dédicace au grand Thomas Heurtel, des interceptions et une bonne aération du jeu, le Batum qu'on aime. Seuls points à revoir, la défense sur le dernier tir du match contre Minnesota qui va en prolongation, et un pourcentage à trois points qui fait grincer des dents en ce moment.

Rudy Gobert

  • Ses statistiques de la semaine : 12,3 points, 12,3 rebonds, 0,8 passe et 3,5 contres, à 70% au tir.
  • Sa semaine : après deux premiers jours de décembre plutôt timides, Rudy a passé la vitesse supérieure et ça fait assez mal pour la compétition. Non seulement Gobert a intimidé les Lakers avec 17 rebonds et 5 contres, mais il a enchaîné le lendemain avec sa plus belle performance de l'année. Une démolition des Suns avec 22 points (record en carrière), 11 rebonds, 4 contres et un impeccable 10/11 aux lancers qui a dû faire ronronner Vincent Collet. Rudy est en pleine forme et a des responsabilités, c'est tout ce qu'on aime.

Evan Fournier

  • Ses statistiques de la semaine : 14,6 points, 2,2 rebonds et 3 passes, à 43% au tir dont 42% à trois points.
  • Sa semaine : semaine compliquée pour Evan qui s'est coltiné de gros défenseurs sur lui, notamment dans les deux défaites des siens. Quand vous avez Kentavious Caldwell-Pope de Detroit et Avery Bradley de Boston dans le short, ça peut vite être épuisant : le premier a été battu mais le second non. Cependant, en bon joueur patient qu'il est, Fournier a su calmer le jeu et donner à ses copains la possibilité de s'exprimer sans broncher, Orlando remportant 3 de ses 5 dernières affiches.

Boris Diaw

  • Ses statistiques de la semaine : 7,3 points, 3,3 rebonds et 3,5 passes à 48% au tir.
  • Sa semaine : le Boris qu'on adore, c'est celui que le Jazz intègre dans son cinq majeur pour réaliser l'association idéale entre Diaw et Gobert, mais aussi Diaw et Gordon Hayward, puis Diaw et tout le monde en fait. Utah vient de remporter 7 de ses 8 derniers matchs et le temps de jeu de Babac augmente. Si certains appellent ça le fruit du hasard, on préfère simplement souligner le fait que l'expérience du frenchie et sa capacité à remplir les besoins de son équipe sont des raisons plus qu'évidentes.

# Les Bleus clairs

Joffrey Lauvergne

  • Ses statistiques de la semaine : 3,5 points, 6 rebonds et 0,5 passe, à 43% au tir dont 0% à trois points.
  • Sa semaine : deux petits matchs seulement pour Lauvergne la semaine passée, pas de quoi en faire des conclusions immenses mais il est vrai que son entraîneur aime enchaîner trois rencontres à fort temps de jeu avec une carte repos. C'est notamment contre Atlanta que Joffrey n'a vu le parquet que 5 minutes, ce qui faisait suite à 5 sorties dépassant les 10 minutes de jeu. La bonne nouvelle ? C'est qu'on va repartir pour un tour d'intensité, et que Lauvergne vient de nous gober 11 rebonds contre New Orleans en seulement 18 minutes.

Tony Parker

  • Ses statistiques de la semaine : 6 points, 1 rebond et 5 passes, à 38% au tir.
  • Sa semaine : modèle toujours aussi fréquent chez les Spurs et avec lequel il faudra s'habituer concernant Parker, les soirées de repos se multiplient et les pépins aux genoux ne veulent définitivement pas s'en aller. Le point très positif dans tout ça, c'est que Tony abordera 2017 en étant bien frais et qu'en son absence, son armée continue à empiler les victoires. Cependant, on a aussi vu que les Spurs n'étaient jamais aussi bons qu'en ayant leur chef d'orchestre devant son pupitre. Hâte de le revoir à l'oeuvre.

Alexis Ajinca

  • Ses statistiques de la semaine : 5,5 points et 4,5 rebonds à 56% au tir.
  • Sa semaine : les montagnes russes continuent pour Alexis qui doit faire avec et se préparer de la meilleure façon possible. Un vendredi à 10 minutes de jeu, un dimanche à 0 minutes puis un lundi à 21 minutes, difficile de trouver le moindre rythme dans ces conditions mais une bonne note demeure, c'est que le corps d'Ajinça a l'air d'aller mieux. On se faisait du souci en tout début de saison, il a l'air d'être opérationnel en ce moment. On aimerait juste que ses opportunités soient plus fréquentes, à défaut d'être plus volumineuses.

Joakim Noah

  • Ses statistiques de la semaine : 5,7 points, 7 rebonds, 1,3 passe et 0 contre, à 62% au tir.
  • Sa semaine : comme quoi, les statistiques peuvent bien mentir. Car même si la production de Joakim reste faible en comparaison avec ses anciens standards ainsi que les attentes de ses fans new-yorkais, le pivot reste un tronc défensif capable d'offrir des minutes précieuses à son équipe, comme cela s'est vu cette semaine dernière. Un match contre DeMarcus Cousins, un contre Hassan Whiteside, du bon boulot pour tenir face à ces monstres athlétiques et deux victoires des siens. Pas flashy mais bien dans son rôle, Jooks doit maintenant retrouver ses jambes.

# Les Bleus pâles

Timothe Luwawu-Cabarrot

  • Ses statistiques de la semaine : 3,8 points, 1,8 rebonds et 0 passe à 36% au tir.
  • Sa semaine : aux portes des Bleus clairs ! TLC a hérité de belles minutes sur les parquets cette semaine, et ce n'était pas en D-League. Trois rencontres avec la dizaine dépassée aux côtés de ses coéquipiers chez les Sixers, l'occasion pour lui de montrer son culot, mais aussi sa discipline et ses belles qualités athlétiques, qui pourraient lui permettre de se faire une vraie place, notamment dans son apport défensif. On le voit bien prendre quelques muscles avec le temps afin de tenir tête aux gros clients à son poste. Timothé progresse bien, à son rythme, et les opportunités se présentent.

Ian Mahinmi

  • Ses statistiques de la semaine : 0 point, 0 rebond et 0 passes.
  • Sa semaine : c'est dur en ce moment pour Ian, et pour plusieurs raisons. Absent des dernières rencontres, l'intérieur a eu quelques pépins au genou, mais c'est surtout celui qui n'a pas été opéré dont on parle. Rien de bien grave selon les rapports du staff médical de Washington, mais la saison du frenchie ne démarre toujours pas et son équipe est en galère dans ses performances de groupe. On prie donc pour qu'il revienne le plus tôt possible, tant que son corps le laisse enfin en paix.

Kevin Seraphin

  • Ses statistiques de la semaine : 4 points, 6 rebonds et 2 passes à 40% au tir.
  • Sa semaine : un seul match joué pour Kevin la semaine dernière, après avoir été obligé de tirer un trait sur cinq rencontres à cause de douleurs au genou gauche. On l'a vu gambader sur le parquet des Warriors alors que ses Pacers n'étaient plus du tout dans le match, une habitude pour Seraphin qui va surtout devoir rester prêt et continuer à bosser sérieusement, car devant lui les intérieurs de l'Indiana pourraient connaître les mêmes soucis physiques et donc lui laisser leur place.

La semaine prochaine, nouveau baromètre sur nos 11 Bleus, en espérant que les pépins physiques de certains se règlent vite et que les belles performances des autres se confirment. Baguette sous le bras, béret enfoncé sur la tête, bon courage messieurs !