NBA [J-16] La résurrection est en marche à New York

REUTERS

L’ambition est de retour à New York. Cela ne sera pas du côté de Brooklyn mais bien au Madison Square Garden qui a mangé son pain noir depuis déjà trop longtemps. Les déclarations des Knicks avant la reprise sont d’ailleurs toutes plus enthousiasmantes les unes que les autres. "Une grande année nous attend", a récemment lancé Derrick Rose. "Il n’y a jamais eu autant d’excitation, de concentration autour de cette équipe depuis que je suis ici", s’est réjoui Carmelo Anthony, présent depuis 2010 dans la franchise présidée par Phil Jackson. Un dirigeant qui a décidé d’entamer un nouveau cycle avec l’arrivée de Jeff Hornacek, qui a ainsi succédé à Kurt Rambis, lui-même intérimaire après le licenciement de Derek Fischer.

Un recrutement haut de gamme de la part du Zen Master qui va peut-être mettre de côté son fameux jeu en triangle qui n’a pas vraiment pris à NY pour laisser la place au jeu rapide prôné par Hornacek lorsqu’il avait les rênes des Phoenix Suns (2013-2016). En attendant d’en savoir plus sur son style de jeu, la franchise new-yorkaise a construit un cinq majeur enfin ambitieux. Le franchise player sera toujours Melo. Après une saison passée encourageante (21,8pts, 7,7rbds et 4,2asts) et surtout rassurantes par rapport à ses problèmes de genoux, l’ailier de 32 ans est devenu cet été le premier joueur américain à remporter trois médailles d’or olympiques.

C’est avec le moral au summum qu’il aborde cette saison. Et avec la possibilité pour lui d’évoluer dans son jeu. En effet, Hornacek souhaite le voir beaucoup plus courir et scorer en transition. Les arrivées conjuguées de Derrick Rose et de Brandon Jennings à la mène entrent dans cette logique. Deux meneurs très énergiques, qui vont métamorphoser le jeu des Knicks qui étaient guidé la saison dernière par le vieillissant José Calderon. A l’arrière, c’est une valeur sûre de la Ligue qui a été choisie : Courtney Lee. Pas très "shinny" mais plutôt efficace. Kristaps Porzingis sera lui le danger n°1 des Knicks à l’intérieur. Auteur d’un début de saison rookie tonitruant, le Letton de 21 ans s’était un peu calmé après le All Star Break.

"Je pense que le type de jeu rapide que l’on aura va me profiter encore plus, a estimé l’ailier fort qui sera une menace constante dans la raquette mais aussi derrière l’arc-de-cercle. Tous les voyants sont au vert pour le voir réaliser une grande saison. Joakim Noah (voir plus bas) sera son associé à l’intérieur. Et, comme les dirigeants new-yorkais sont prévoyants et savent que le Français est sujet aux blessures, ils ont décidé de faire venir le prometteur Espagnol Guillermo Hernangomez (22 ans) qui sera mis en concurrence avec Kyle O'Quinn pour la place de back-up. Marshall Plumlee, le petit-frère de Mason et Miles, et Lou Amundson se battront pour les minutes restantes. Plus de quantité que de qualité mais de quoi assurer les arrières.

L’interrogation : Joakim Noah

Un trentenaire comblé à double titre. Joakim Noah est devenu père pour la première fois il y a quelques jours, après avoir rejoint la franchise de sa ville qui l’a vu grandir. De quoi redonner un nouvel élan à celui qui reste sur sa pire saison NBA avec les Bulls (4,3pts, 8,8rbds en seulement 29 matchs disputés). Après avoir perdu sa place de titulaire, le pivot de 32 ans, défenseur de l’année en 2013-2014, a dû mettre un terme à sa saison dès le mois de janvier en raison d’une blessure à une épaule.

"Je pense que Joakim était un des joueurs à avoir eu le plus de votes pour le titre de MVP il y a trois ans, a récemment déclaré Phil Jackson à ESPN. Il y a eu sa blessure à l’épaule mais je ne pense pas que cela signifie qu’il ne sera pas en bonne santé. Je vois bien qu’il vieillit, il y a des choses où il va régresser mais je ne pense pas que cela va l’empêcher d’être un compétiteur. Je pense qu’il sera encore un des meilleurs intérieurs de la Ligue."

Le joueur à suivre : Derrick Rose

Il aurait pu être dans la case interrogation. Dur de savoir ce que nous réserve Derrick Rose. "Je ne sais pas quoi attendre de Derrick Rose, a d’ailleurs estimé Jeff Van Gundy, ancien de la maison Knicks sur ESPN. Que ce soit au niveau de sa forme physique, de sa capacité à s’adapter à ses coéquipiers ou au niveau de l’impact que vont avoir ses problèmes judiciaires sur lui,  A mon avis, ils ont beaucoup valeurs sûres. Mais la grande inconnue, c’est Derrick Rose." Il faut dire que le meneur de 27 ans est empêtré dans de sombres accusations de viol en réunion dont il devra répondre dans les prochaines semaines. On a connu mieux pour réussir un come-back. D’autant que cela fait cinq ans que le MVP 2011 n’a pas réalisé une saison complète. Même s’il n’a manqué que seize matchs la saison passée.

Le cinq de départ

Le roster

Meneurs : Derrick Rose - Brandon Jennings

Arrières : Courtney Lee - Justin Holiday - Sasha Vujacic - Ron Baker

Ailiers : Carmelo Anthony - Lance Thomas - Mindaugas Kuzminskas - Cleanthony Early

Ailiers forts : Kristaps Porzingis - Maurice Ndour

Pivots : Joakim Noah - Kyle O'Quinn - Guillermo Hernangomez - Lou Amundson - Marshall Plumlee

Notre verdict : 9ème de la Conférence Est 

NY bloqué aux portes des Playoffs ? C’est encore trop tôt pour le dire. Avec Noah et Rose, les Knicks ont deux joueurs motivés pour rebondir mais surtout très fragiles. Quoi qu’il en soit, Spike Lee et tous les habitués du MSG peuvent espérer que leurs protégés dépassent la barre des 40 succès en saison régulière. 

 


>