La 200e de Diaw

Icon Sport

C'est la soirée du capitaine. Arrivé chez les Bleus en 2002, Boris Diaw va fêter sa 200e sélection en équipe de France ce vendredi face à l'Allemagne de Dirk Nowitzki, pour l'avant-dernier match de préparation des Tricolores avant l'Euro. Comme Florent Pietrus (202 capes) il y a quelques jours, l’ailier fort des San Antonio Spurs (33 ans) va rejoindre le club des joueurs à 200 sélections et plus, un cercle très fermé où l'on retrouve également Hervé Dubuisson (259 sélections), Jacques Cachemire (250 sélections), Eric Beugnot (212 sélections), Jean-Michel Sénégal (210 sélections) et Jacques Monclar (201 sélections). Tony Parker (157 sélections) pourrait être le prochain à les rejoindre.

"Cela fait plaisir, car j'admire Florent (Pietrus) et Boris (Diaw) pour leur personnalité, leur jeu, confie Dubuisson dans les colonnes de L'Equipe. Je suis très content qu'ils fassent partie de ce club... Ils sont en train d'écrire l'histoire du basket français. Ils apportent énormément aux Bleus qui forment une super équipe. (...) Boris et Florent sont sérieux dans l'entretien de leur corps. Pour aller loin, il faut de la chance et du professionnalisme. Et puis ils ont surtout l'amour du maillot tricolore... Rien que d'en parler, cela me donne des frissons."

"C'est encore plus symbolique que pour Florent Pietrus puisque Boris est le fils d'Élisabeth Riffiod, légende de l'équipe de France femmes, ajoute de son côté Monclar. Il porte ce maillot depuis les cadets, c'est comme une deuxième peau pour lui. Le personnage est tellement beau. (...) C'est l'un des tout meilleurs Européens de l'histoire croisée FIBA-NBA, avec sa double culture, ses “moves“ de vieille, sa capacité à faciliter le jeu de l'équipe, sa science du jeu. C'est un romantique du basket. Chez les Bleus, il est là lors des grands matches et fait beaucoup hors terrain."