Eurocoupe (F/J3) : L'ASVEL atomise Liège, Tarbes bat Villeneuve-d'Ascq, Charleville-Mézières battu

C'était une petite balade de santé. Ce mercredi soir, à l'occasion de la troisième journée de l'Eurocoupe de basket féminin, l'ASVEL est allée largement s'imposer sur le parquet de Liège (41-103). D'entrée de jeu, les visiteuses ont alors évidemment pris les commandes, au niveau du tableau d'affichage. Un écart qui était déjà de +16 à la fin du premier quart-temps (25-9), puis de +32 à la pause (53-17). A la fin du troisième et avant-dernier quart-temps, il avait alors atteint les +37 (72-35) avant donc d'être finalement porté à +62, à la faveur d'un cinglant 31-6 dans cette ultime période. L'ASVEL a été portée par son collectif, sous la houlette de Sara Chevaugeon (15 points, 3 rebonds), et occupe la première place du groupe J.

Tarbes remporte un duel 100% français


Tarbes a eu le dernier mot. Ce mercredi soir, à l'occasion de la troisième journée de l'Eurocoupe de basket féminin, le club français s'est imposé contre un autre club français, à savoir Villeneuve-d'Ascq (78-69), à l'issue d'un total de deux prolongations. Les vainqueurs du jour ont notamment été portés par une excellente Clémentine Samson, qui termine meilleure marqueuse de son équipe mais également meilleure marqueuse de cette rencontre, avec des statistiques personnelles de 24 points, 7 rebonds et 3 passes décisives. Suffisant donc pour permettre à sa formation de conserver son invincibilité dans cette compétition et infliger sa première défaite à Villeneuve-d'Ascq. Au classement du groupe L, Tarbes est en tête, alors que Villeneuve-d'Ascq suit donc juste derrière.

Charleville-Mézières rechute


Les Flammes Carolo n'enchaînent pas. Ce mercredi soir, à l'occasion de la troisième journée de l'Eurocoupe de basket féminin, le club français s'est incliné, sur son propre parquet, face aux Espagnoles de Gernika Bizkaia (58-69). Pourtant, les locales sont parvenues à mener dans cette rencontre, et ce plus d'une fois. Mais, au tout début du quatrième et dernier quart-temps, les visiteuses ont alors égalisé (53-53), pour ensuite reprendre définitivement les commandes dans cette rencontre. Dans cette ultime période, les Espagnoles ont alors infligé, à leurs adversaires d'un soir, un 16-5, qui s'est donc avéré fatal (69-58). Au classement du groupe H, Charleville-Mézières n'est que troisième mais reste en course pour la suite de la compétition.

>