Bleues : Un nouveau sélectionneur début octobre, l'espoir de Jean-Pierre Siutat

Si Vincent Collet va continuer avec les Bleus, c’est une nouvelle ère qui va débuter pour les Bleues. Après une cinquième défaite consécutive en finale de l’Euro puis la médaille de bronze obtenue aux dépens de la Serbie lors des Jeux Olympiques de Tokyo, la Fédération Française de basketball (FFBB) a décidé de se séparer de Valérie Garnier. Arrivée au bout de son contrat, celle qui menait les Tricolores depuis huit ans n’a pas été prolongée dans ses fonctions et les patrons de la fédérations se sont mis à la recherche d’un remplaçant. Dans des propos recueillis par l’AFP, Jean-Pierre Siutat confie qu’il « espère » avoir trouvé une solution d’ici le début du mois d’octobre. « On a mis en place un processus. Je pilote l'exercice et on travaille, a assuré le président de la FFBB. Il y aura une short list et ensuite on décidera. On espère terminer le dossier la première semaine d'octobre. C'est l’idée. »

Siutat veut un sélectionneur sur le long terme


Le patron du basketball français a ajouté avoir décidé d’évincer Valérie Garnier « parce que nous pensons qu'on a besoin d'une autre approche », ce qui rend le processus de recrutement plus complexe. « Cette autre approche, on ne peut pas la trouver en une heure », ajoute Jean-Pierre Siutat. Au moment d’évoquer les potentiels candidats au poste de sélectionneur de l’équipe de France féminine de basketball, Jean-Pierre Siutat a éludé la question en répondant : « Je n'en dirai pas plus » alors que les noms de Marina Maljkovic, Olivier Lafargue, Valéry Demory ou encore Pierre Vincent reviennent avec insistance. Toutefois, quel que soit le profil choisi, ce dernier devra s’engager sur le long terme. En effet, le président de la FFBB a assuré que « l’objectif, c’est 2024 et 2028 », laissant entendre que le prochain patron des Bleues sera là pour les sept années à venir, bien au-delà de l’échéance presque naturelle que représentent les Jeux Olympiques de Paris dans trois ans.

>