Basket 3x3 : Le titre mondial pour les Bleues, la médaille de bronze pour les Bleus

Panoramic


La reconstruction commence par un titre de champion du monde ! Après un tournoi olympique frustrant et terminé à la quatrième place, les Bleues ont été intouchables à Anvers. Numéros 2 mondiales, Myriam Djekoundade, Laëtitia Guapo, Hortense Limouzin et Marie-Eve Paget ont pris le meilleur sur le Canada lors d’une finale à rebondissements. Opposées aux soeurs Plouffe, habituées des joutes de Ligue Féminine, les Tricolores ont démarré tambour battant. Comptant très vite trois longueurs d’avance, elles ont poussé leur avantage à six unités avant de connaître une baisse de rythme sur le plan physique. Les Canadiennes ont alors saisi l’occasion pour revenir à deux points à deux minutes de la fin du match. A force de courage et de détermination, les Bleues ont tenu bon pour s’imposer (13-16) et s’installer sur le toit du monde. Avant cette finale, les Bleues ont pris leur revanche de Tokyo face à la Chine. Une rencontre que les Tricolores ont pris par le bon bout, comptant jusqu’à sept points d’avance. C’est alors que les Chinoises ont haussé le ton et trouvé des failles dans la défense française pour égaliser à un peu moins de trois minutes de la fin de la rencontre. Menées de deux points dans la dernière minute, les Bleues ont su provoquer des fautes et récupérer des lancers francs pour égaliser. Laëtitia Guapo a ensuite provoqué d’un oubli de la défense chinoise pour redonner la main aux Tricolores. Un avantage qui a tenu jusqu’au bout (16-17).

Les Bleus se sont arrachés pour ramener le bronze


L’équipe de France masculine a vécu un dimanche en deux temps. Opposés à la Lituanie à l’occasion des demi-finales, les coéquipiers d’Antoine Eïto ont tout d’abord été poussés en prolongation. Les Lituaniens ont égalisé dans les quinze dernières secondes du temps réglementaire. Très tôt dans le temps supplémentaire, durant lequel la première équipe qui marque deux points l’emporte, les Bleus ont eu la balle de match dans les mains de Léo Cavalière. Le joueur de Strasbourg, après avoir provoqué la dixième faute lituanienne, a eu deux lancers francs pour conclure le match… mais en n’a pas su convertir le deuxième. Pris ensuite pas la défense adverse, les Bleus n’ont pas été en mesure de marquer le point de la victoire, contrairement à la Lituanie (17-18). Pour la médaille de bronze, les Tricolores ont dû faire face à la Belgique, portée par son public et disputer cette petite finale à trois, Antoine Eïto s’étant blessé à une cheville lors de la demi-finale. S’ils ont longtemps compté quatre points d’avance, les Français n’ont pas tenu et ont vu les Belges revenir à 45 secondes du buzzer. Une prolongation qui a duré plus de dix minutes avec deux équipes qui n’ont rien lâché après avoir inscrit un point chacune. Un dernier panier de Franck Séguéla offre aux Bleus la médaille de bronze dans cette Coupe du Monde (17-18). Le basketball 3x3 français repart d’Anvers les bras chargés de médailles et le goût du devoir accompli.

>