Pinot se remet à rêver

Très fort, Tom Dumoulin (Sunweb) se rapproche chaque jour un peu plus de la gagne sur ce Giro ! Ce jeudi, lors de cette courte mais intense 18e étape (137 kilomètres), le Néerlandais a fait un nouveau pas important vers la victoire finale en résistant aux (petites) attaques de son dauphin Nairo Quintana (Movistar) afin de conserver son maillot rose de leader.

Tandis que Tejay van Garderen (BMC Racing), décevant jusqu'ici, a obtenu, à 28 ans, son premier gros succès individuel – sur un grand tour – en devançant à Ortisei, en excellent finisher, son compagnon d'échappée Mikel Landa (Sky), une nouvelle fois deuxième, il y a bien eu bagarre pour le classement général.

Quand on se regarde…

Les Dolomites étaient un terrain de jeu sur-mesure pour Quintana, mais le Colombien a échoué dans ses tentatives en vue de décrocher Dumoulin. Au contraire, dans l'ultime ascension, ce dernier a même failli augmenter son avance ! Vincenzo Nibali, chouchou du public italien, a lui aussi tenté sa chance. Avec encore moins de réussite…

C'est ensemble que les trois ont franchi la ligne d'arrivée. À trois jours de Milan, Dumoulin, qui n'a plus qu'à négocier deux étapes de montagne, semble sur la voie royale: il possède toujours 31" et 1'12" d'avance sur Quintana et Nibali. Thibault Pinot (FDJ), lui, reste en lice pour le podium. Après avoir pris une encourageante troisième place bonifiée grâce au marquage des grands favoris (et à son coéquipier Sébastien Reichenbach), le Français, quatrième de la course, est revenu à 24" de Nibali. Bonne opération !