L'or et l'argent pour l'épée française aux Europe

FF Escrime

C’est tout bonnement historique ! Jamais une finale d’épéistes n’avait opposé deux Françaises pour un titre continental - c’est dire la performance de Coraline Vitalis et Marie-Florence Candassamy ce mercredi à Düsseldorf, théâtre cette année des Championnats d’Europe d’escrime. Dans cette finale 100% tricolore inédite, la première nommée a eu le dernier mot, succédant ainsi à Laura Flessel, dernière Bleue sacrée dans cette arme et à cette échelle, en 2007.

En 2017 et en 2018 déjà, Coraline Vitalis s’était parée d’or aux Europe de Tbilissi, en Géorgie, et de Novi Sad, en Serbie, mais c’était alors par équipe, au côté notamment de Marie-Florence Candassamy l’an dernier. Cette fois, c’est bien en solo que la jeune Guadeloupéenne de 24 ans a triomphé, victorieuse 15 touches à 11 de sa partenaire d’entraînement à l’Insep, l’Institut national du sport, de l'expertise et de la performance basé à Paris.

Cela non sans écarter notamment la n°1 mondiale roumaine Ana Maria Popescu ou l’Ukrainienne Yana Shemyakina, championnes olympiques à Pékin en 2008 et à Londres en 2012 respectivement. Forte de ces deux nouvelles médailles, l’équipe de France d’escrime porte à cinq breloques ce mercredi soir son total dans ces Championnats d’Europe, après l’argent de la sabreuse Manon Brunet et le bronze des fleurettistes Ysaora Thibus et Enzo Lefort.