Rome: Nadal ne laisse qu'un jeu à Chardy

Reuters

Il n'y a plus de Français en lice au Masters 1000 de Rome. C'est en effet terminé pour un Jérémy Chardy pas épargné par le tirage au sort puisque, une semaine après sa défaite contre le n°1 mondial Novak Djokovic à Madrid (6-1, 7-6 [2]), le Palois avait hérité d'un certain Rafael Nadal pour le 2e tour.

Chardy (42e mondial) n'a pas pesé bien lourd, incapable de trouver des solutions (27 fautes directes) et de sauver plus d'un jeu, au milieu du deuxième set (6-0, 6-1), contre l'octuple vainqueur du tournoi.

Vainqueur en 1h05, Nadal n'a pas eu à s'employer avant de retourner sur le court dès 19h30 ce jeudi sur le Centrale, pour défier un joueur qu'il avait battu 6-0, 6-1, 6-0 à Roland-Garros en 2017, Nikoloz Basilashvili. Mais rappelons que le Géorgien, qui s'est depuis hissé dans le Top 20 mondial (18e cette semaine), avait pris un set au Majorquin à l'US Open l'an dernier.