Murray de retour au premier plan

Twitter European Open

Début janvier, en marge du premier rendez-vous majeur de la saison, Andy Murray annonçait à la presse, en larmes: "j'ai fait à peu près tout ce que je pouvais pour soigner ma hanche, et ça ne m’a pas beaucoup aidé... Il est possible que l'Open d'Australie soit mon dernier tournoi". Neuf mois et une opération de cette satanée hanche plus tard, voilà le pugnace Britannique de retour aux affaires. Avec une 46e ligne couchée à son palmarès.

Deux mois seulement après sa rentrée sur les courts en simple, à Cincinnati, l’Ecossais de 32 ans a réalisé un parcours solide cette semaine à Anvers, pour remporter son premier tournoi depuis Dubaï en février 2017. Tombeur du Français Ugo Humbert en demie, Andy Murray est allé au bout aux dépens de Stan Wawrinka en finale, vainqueur en trois actes malgré la perte du premier set et deux balles de double break à écarter dans la seconde manche (3-6, 6-4, 6-4).

Après 2h30 d’âpres échanges, c’est lui finalement qui a porté le coup de grâce. Avec à la clef un sacré bond au classement ATP puisqu’il pointera lundi au 127e échelon mondial, soit 116 places grappillées. "Même si je suis triste de perdre aujourd’hui, te revoir à un tel niveau après ton opération est un plaisir, félicitations à toi", soufflait à chaud un Wawrinka aussi ému que son opposant. "Je viens de vivre deux années particulièrement difficiles, merci à tous ceux qui m’ont soutenu, on l’a fait, s’exclamait pour sa part l’ancien n°1 mondial, sans se départir toutefois de son flegme coutumier. J’ai apprécié ma semaine ici et j’espère être à la bagarre avec les meilleurs joueurs l’an prochain aussi." Vivement 2020 !