Medvedev: "Je ne célèbre pas mes victoires"

Reuters

En plus d'enchaîner les finales et les titres, Daniil Medvedev tente de se construire une image, lui qui est depuis quelques mois le principal rival du Big Three du circuit ATP, Djokovic-Nadal-Federer. A l'US Open, le Russe s'amusait des sifflets du public new-yorkais, dont il disait se nourrir. Vainqueur dimanche à Shanghai, il joue maintenant le rôle de la machine qui gagne avec froideur.

"Les gens disent qu'ils veulent voir des nouveaux gars, qu'ils veulent de la nouveauté, alors je leur en donne, a expliqué le finaliste de l'US Open. Je ne célèbre pas mes victoires. Je reste calme, je fais mon travail. Boom, c'est fait."

N°4 mondial, Medvedev a signé dimanche sa 59e victoire de l'année sur le circuit ATP, 11 de plus que Nadal et Djokovic. Il en est à 46 victoires sur dur en 2019, et 22 matches remportés en Masters 1000. Des chiffres qui parlent pour lui.