Medvedev, ça commence à chiffrer

REUTERS

5- Daniil Medvedev atteint ce lundi le meilleur classement de sa carrière. Une semaine après avoir intégré le Top 10, le Russe se hisse directement au cinquième rang, derrière le "Big Three" Djokovic-Nadal-Federer, et Dominic Thiem. Une récompense logique pour un joueur qui, après avoir disputé sa première demi-finale à Monte-Carlo, puis sa première finale à ce niveau à Montréal, a décroché son plus beau titre, dimanche, à Cincinnati, aux dépens de David Goffin (7-6 [3], 6-4).

57- Le classement de Medvedev, l'an passé, à la même époque. A Cincinnati, il était passé par les qualifications avant de se faire balayer par Borna Coric au 1er tour (6-3, 6-2). La semaine suivante, il avait remporté le deuxième titre de sa carrière, à Winston-Salem, posant les bases d'une belle fin de saison où il s'offrira notamment le tournoi ATP 500 de Tokyo.

44- Le nombre de victoires décrochées par Medvedev depuis le début de la saison. C'est plus que tout autre joueur sur le circuit ATP, même Rafael Nadal (41), Roger Federer (39) et Novak Djokovic (38), mais c'est aussi lié au fait que le Russe a disputé plus de tournois qu'eux. Parmi ces succès, Medvedev a dominé deux fois Djokovic (Monte-Carlo et Cincinnati). Il en a décroché la majorité sur dur, là où ses résultats sont le plus impressionnants: aucun autre joueur n'a remporté plus de 20 matches cette année sur cette surface, alors que le Russe en est déjà à 31.

Medvedev : "Une grande performance pour moi"

1h35- La durée de la finale du Masters 1000 de Cincinnati dimanche, où il a fait preuve de maîtrise pour dominer Goffin. "Il est super solide, il ne rate rien. C'est comme jouer contre un mur, a réagi le Belge. Il joue croisé, il rejoue croisé, il attend la bonne balle. Son rythme n'est pas très rapide, mais il n'est pas lent non plus. C'est particulier de jouer contre lui. Tout le monde a du mal contre lui parce qu'il est très régulier, avec encore plus de confiance à présent." 

18- Le nombre de matches disputés par Medvedev en l'espace de 20 jours. Avant Cincinnati, le Russe avait atteint la finale à Washington (battu par Kyrgios) puis à Montréal (battu par Nadal). Face à Goffin, Medvedev était à la limite de la rupture. "J'étais épuisé pendant le match. J'avais des crampes dans le dernier jeu. J'ai essayé de ne pas le montrer. A 5-3, 15-40, j'ai enchaîné quatre super services. Je n'avais plus de force, a-t-il expliqué. Maintenant j'ai juste besoin de rester au lit pendant 24 heures à regarder la TV. J'espère que je serai frais pour l'US Open."

 

 

Medvedev remporte son premier Masters 1000 !