JO de Tokyo : Murray défendra ses titres

Andy Murray peut rêver du triplé ! Champion olympique à Londres en 2012 et à Rio en 2016 en simple, l’Ecossais défendra bien ses deux titres à Tokyo, alors que son classement (119eme) ne lui permet pas d’être qualifié en théorie. Mais une ligne du règlement l’autorisera à se rendre au Japon. En effet, un champion olympique ou un vainqueur de Grand Chelem peut avoir droit à une place au JO même si son classement ne lui permet pas, à condition de figurer dans le Top 300. Or, tous les vainqueurs de Grand Chelem en exercice souhaitant se rendre à Tokyo (Djokovic, Federer, Cilic, Wawrinka…) sont déjà qualifiés mathématiquement. Juan Martin del Potro, vainqueur de l’US Open 2009, n’est que 744eme au classement cette semaine et ne devrait pas avoir le droit de participer. Reste à savoir si son état physique, après trois opérations du genou, lui permet de toute façon.


Seulement quatre tournois cette saison pour Murray


« Les Jeux Olympiques signifient beaucoup pour moi, c’est un grand honneur de pouvoir participer à mes quatrièmes JO. Porter le drapeau britannique il y a cinq ans à Rio a été l’un des grands moments de ma carrière », s’est réjoui Andy Murray, qui jouera également le double à Tokyo avec Joe Salisbury (l'autre paire britannique sera composée de Neal Skupski et Dan Evans). Malgré tout, la présence d'Andy Murray au Japon reste plus symbolique qu'autre chose, car son niveau de jeu actuel ne devrait pas lui permettre d'espérer une médaille. Cette saison, il n'a disputé que quatre tournois (dont un Challenger), avec à la clé une défaite au premier tour à Montpellier, en huitièmes de finale à Rotterdam et en huitièmes de finale au Queen's la semaine passée, pour son retour sur le circuit après presque trois mois de retard. Heather Watson (65eme) et Johanna Konta (30eme) figurent quant à elles dans la sélection féminine britannique (en simple et en double).

>