ATP : Zverev imagine un nouveau « Big 3 » avec Djokovic, Medvedev et lui



Vainqueur cette année entre autres des Jeux Olympiques de Tokyo, du Masters et de deux Masters 1000 (Madrid et Cincinnati), Alexander Zverev sort d'une belle saison. Cependant, à 24 ans, l'Allemand espère aller encore plus haut, lui qui ne cache pas son envie d'occuper la tête du classement ATP et de gagner des Grands Chelems. « Je n'ai plus 18 ou 19 ans. Peut-être que je comprends mieux certaines choses de la vie et que ça m'aide à être plus tranquille dans certaines situations. C'est ce que j'ai ressenti cette année. (...) La place de numéro un mondial ? Je sais que je ne suis pas trop loin, mais pour cela, il faut gagner des titres, et surtout des Grands Chelems. Bien sûr, il y a une possibilité que je le sois dès l'Open d'Australie. Il y a des milliers de calculs possibles. Si Novak (Djokovic) ne joue pas et que je gagne le tournoi, etc... Mais ce n'est pas le moment de penser à ça. L'important, c'est de se préparer aussi bien que possible pour être physiquement en mesure de jouer le titre », a notamment reconnu l'intéressé.

Djokovic, Medvedev et Zverev, le nouveau « Big 3 » ?


« Je pense que 2022 pourrait être très similaire aux six derniers mois de l'année (2021). Avant, on avait l'habitude de toujours parler de Nadal, Federer et Djokovic. Mais tous les grands tournois de l'année, les Grands Chelems, les Jeux de Tokyo, le Masters, ont été gagnés par Medvedev, Djokovic et moi. Et je ne m'attends pas à ce que ce soit différent l'année prochaine, a également confié Zverev, dans "Das Gelbe Vom Ball", le podcast d'Eurosport Allemagne. (...) Je ne peux parler que pour moi, mais j'ai le sentiment d'avoir énormément progressé ces dernières années. Je ne vois pas ça seulement quand j'affronte Novak, je le sens aussi contre les autres. Mais j'ai aussi parlé de tout ça avec Novak et il a l'impression d'être au plus haut point de sa carrière. Il estime qu'il sert mieux qu'il n'a jamais servi par exemple. Et il ne pense pas avoir déjà mieux joué dans sa carrière. » En quête d'un premier Grand Chelem, l'Allemand sera logiquement un des principaux favoris à Melbourne, d'autant plus si le Serbe n'est pas présent.

>