ATP - Washington : Rublev et Kyrgios au rendez-vous du dernier carré, Korda surpris

panoramic
La belle histoire de Jeffrey John Wolf à Washington a pris fin. La faute à un Andrey Rublev intraitable en quart de finale. Dans la nuit de vendredi à samedi, le Russe a récité son tennis face au 99eme joueur mondial à qui il n’a laissé que des miettes, en l’occurrence cinq petits jeux (6-2, 6-3). Son adversaire a pourtant bien failli le surprendre dès l’entrée de la partie en s’octroyant deux balles de break. Des occasions non saisies après lesquelles la tête de série numéro 1 n’a plus laissé de place au doute. A 1-1, il a signé deux breaks consécutifs pour s’envoler au score et mener 5-1. La première manche a été bouclée en une demi-heure de jeu sur le score de 6-2. La seconde, bien plus longue (51 minutes), a démarré péniblement pour le moins bien classé des deux éléments qui a dû s’employer dès son premier jeu pour sauver trois occasions de break dès l’entame. Il n’a, en réalité, fait que repousser l’échéance. Plus tranchant, Rublev a appuyé sur le champignon et empilé deux breaks. Le second lui a permis de lever les bras pour retrouver une autre surprise pour une place en finale, Yoshihito Nishioka. La veille au soir, le Japonais a pris le meilleur sur Daniel Evans (7-6, 4-6, 7-5) dans un combat acharné et incroyablement long (3h35').


Kyrgios a sauvé cinq balles de match


L’autre demi-finale opposera Nick Kyrgios à Mikael Ymer. A l’instar d’Andrey Rublev, l’Australien a fait respecter la logique dans son quart qui l’opposait à Frances Tiafoe. Mais que ce fût compliqué pour le finaliste de Wimbledon, bousculé pendant la majeure partie de la rencontre et vainqueur (6-7, 7-6, 6-2) au terme d’un marathon de 2h30’. Pendant deux sets, chacun a été solide au service (81% de points après la première balle) et aucun break n’a été réalisé. Tiafoe, tête de série numéro 10, a fait la différence dans le tie-break du premier set, bien que mené 5-2, pour prendre les devants dans ce choc. L’histoire pouvait se répéter mais l’Américain, qui a eu cinq balles de match à exploiter dans le second jeu décisif, a finalement vu le showman Kyrgios, aux 35 aces, faire le dos rond et empocher cette manche au bout d’un tie-break interminable (14-12), en convertissant sa quatrième opportunité.  Sur sa lancée, le 63eme mondial a breaké Tiafoe d’entrée de l’acte final et poursuivi sur cette voie jusqu’à valider son succès à 1h du matin, heure locale. Il aura rendez-vous avec le Suédois Mikael Ymer pour une place en finale. Ce dernier a créé la surprise en s’offrant le scalp de l'Américain Sebastian Korda, également en trois manches (6-2, 5-7, 6-3).

>