ATP - Washington : Nishioka s'offre Rublev et affrontera Kyrgios en finale

Panoramic


Depuis quelques semaines, Nick Kyrgios est intouchable ou presque. Finaliste dernièrement à Wimbledon courant juillet, l'Australien va remettre ça à Washington ce dimanche. En effet, en demi-finale, ce dernier n'a pas manqué le coche face à Mikael Ymer et s'est imposé en deux sets (7-6, 6-3) et 1h36 de jeu. Alors qu'il venait de mener un rude combat contre Frances Tiafoe au tour précédent, le 63eme mondial au classement ATP a mis du temps pour faire la différence dans ce match et il a fallu attendre le jeu décisif dans la première manche pour le voir prendre les devants (7-4), alors qu'il n'y avait eu aucune balle de break auparavant. Derrière, le scénario a été assez similaire et le Suédois a tenu la distance sur son service, jusqu'à 4-3. Proche de la victoire, Kyrgios a pris pour la première et la dernière fois de la rencontre le service de son adversaire, avant de conclure derrière. En finale, si l'Australien s'attendait peut-être à affronter le Russe Andrey Rublev, avant de rejoindre Montréal pour y disputer le Masters 1000, il n'en sera rien.

Rublev surpris par Nishioka


En effet, un peu plus tard, on a assisté à une grosse sensation à Washington. Car, dans l'autre demi-finale, c'est Yoshihito Nishioka qui est sorti vainqueur de son duel avec Rublev en deux sets (6-3, 6-4) et 1h21 de jeu. Tête de série numéro un au Citi Open, ce dernier est tombé sur un os dans la nuit de samedi à dimanche. Après une entame de tournoi plutôt tranquille, le natif de Moscou a été bousculé par le Japonais, qui a réussi à le breaker à 2-1, après une première occasion de le faire d'entrée. Autoritaire par la suite sur ses services, le 96eme mondial a donc conservé son avance et a pris les commandes de cette rencontre. Dans la seconde manche, si on a cru Rublev capable de réagir, il n'en fut rien. Alors qu'il menait 2-0, Nishioka a réussi à revenir dans la foulée, puis a refait la différence à 4-4, après un nouveau break de chaque côté. Alors qu'il servait pour le gain du match, le Japonais n'a pas tremblé et a donc sorti Rublev pour rejoindre Kyrgios en finale. L'intéressé devra continuer sur sa lancée pour espérer faire vaciller l'un des hommes en forme du moment.

>