ATP : Touché par le vaccin, Chardy vise une reprise en avril


Enfin des nouvelles rassurantes de Jérémy Chardy ! Le Palois de bientôt 35 ans n’est plus apparu sur le circuit ATP depuis quatre mois et sa défaite au premier tour de l’US Open contre Matteo Berrettini. Il n’a d’ailleurs plus gagné un match depuis son quart de finale des JO de Tokyo perdu contre le futur vainqueur Alexander Zverev. Le 23 septembre, le tennisman français annonçait suspendre sa saison en raison de complications liées à son vaccin contre le covid-19. « Je ne peux pas m'entraîner, je ne peux pas jouer. J'ai été voir deux docteurs, j'ai fait des tests, donc je sais ce que j'ai et le plus important, c'est de me soigner. Je préfère même prendre plus de temps pour me soigner et être sûr que, dans le futur, je n'aurai pas de problème, plutôt que d'essayer de revenir le plus vite possible sur le court et me retrouver avec encore des problèmes de santé », confiait-il alors.

Chardy : "Mon objectif est d'être en forme et compétitif pour la saison sur terre battue"


Ce mercredi, la bonne nouvelle est arrivée : l’actuel 110eme joueur mondial a repris l’entraînement à la Mouratoglou Academy, comme il l’a fait savoir dans un message posté sur Instagram. « Après une période difficile, je me sens beaucoup mieux et je suis prêt à reprendre l'entraînement. Je sais que ce sera un chemin long et difficile mais je suis prêt à relever le défi et je vais essayer de revenir à mon meilleur niveau. Mon objectif est d'être en forme et compétitif pour la saison sur terre battue. Je ferai de mon mieux comme je l'ai toujours fait durant ma carrière. Merci à mon équipe, ma famille, mes amis, mes sponsors et toutes les personnes qui me soutiennent toujours dans les bons et les mauvais moments. » Meilleur Français du début de saison 2021, avec deux demi-finales à Antalya et Melbourne 2 et deux quarts à Rotterdam et Dubaï, le Palois va dégringoler au classement dans les prochains mois et tentera donc d’entamer sa remontada à partir du mois d’avril. Mais l'essentiel pour lui n'est pas le nombre de poins qu'il glanera mais bien de savoir s'il retrouvera son niveau, lui qui confiait en septembre que "c'est la première fois que me traverse l'esprit l'idée que la saison prochaine est peut-être ma dernière." L'ancien n°25 mondial (en janvier 2013), vainqueur du tournoi de Stuttgart en 2009, pourrait lui aussi tourner la page bientôt, à l'instar Gilles Simon, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, même si lui n'a jamais eu le statut de "nouveau Mousquetaire".

>