ATP - Moscou : Mannarino et Simon s'arrêtent en quarts, Cilic sans forcer, Khachanov dans la douleur



Il restait pourtant sur un très bel exploit, après avoir sorti Andrey Rublev, 6eme joueur mondial, ce jeudi. Ce vendredi, le Français Adrian Mannarino, 51eme joueur mondial, n'a donc pas su confirmer, après son élimination en quarts de finale du tournoi ATP 250 de Moscou en Russie, sur dur indoor, par le Lituanien Ricardas Berankis, 107eme joueur mondial et lucky loser, en deux manches (6-2, 7-6 (1)) et 1h58 de jeu. Dans la première manche, malgré deux premières balles sauvées, le Français a lâché sur son deuxième jeu de service. A 1-3, le Tricolore a dû alors sauver deux balles de double-break, avant de perdre un nouveau service, au pire des moments, à 2-4. Car, dans la foulée, le Lituanien a tranquillement conclu cette première manche, sur un jeu blanc (6-2). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, c'est à 2-2 qu'Adrian Mannarino a de nouveau été breaké, tout en sauvant ensuite une balle de double-break, dans la foulée. Entretemps, le mieux classé des deux n'avait alors pas réussi à convertir une seule de ses trois balles de débreak à 2-3, puis une quatrième à 3-4. Finalement, c'est à 4-5 que le 51eme joueur mondial est enfin parvenu à ses fins, malgré deux nouvelles balles non converties dans ce même jeu. Un débreak intervenu au meilleur des moments, alors que son adversaire servait donc pour le gain du match. Le Français pensait ensuite avoir fait le plus dur en sauvant alors, dans la foulée, une nouvelle balle de break. Car, ensuite, les deux hommes sont donc allés jusqu'au tie-break. Mais ce jeu décisif a été largement survolé par Ricardas Berankis, qui n'a donc ensuite eu aucun mal à conclure, sur sa première balle de match (7-6 (1)).

Simon au tapis aussi


Il n'y aura donc aucun Français en demi-finales. Comme Mannarino, Gilles Simon a en effet quitté lui aussi le tournoi au stade des quarts de finale. Opposé au Russe Aslan Karatsev, le Niçois n'a jamais trouvé la clé face au Russe, vainqueur 6-4, 6-3 en 1h27 de jeu. Dans les deux sets, le 117eme au classement a eu le mérite de répliquer du tac au tac sur les deux premiers breaks qu'il a concédés dans chacune des deux manches. Mais les deux fois, Karatsev, tête de série numéro 2 du tournoi belge et grand favori à la victoire finale depuis l'élimination de son compatriote Andrey Rublev, a su reprendre son envol. Dans le deuxième set, le demi-finaliste du dernier Open d'Australie a même matérialisé sa nette domination face au vétéran français sur ce quart de finale en prenant trois fois la mise en jeu de celui qui n'avait plus passé deux tours dans un tournoi depuis un an (à Cologne). Comme en Allemagne, il s'est malheureusement arrêté à son troisième match.

Cilic n'a pas eu à forcer son talent, Khachanov solide


En demi-finales, il sera opposé au Croate Marin Cilic, 41eme joueur mondial et tête de série n°6. En quarts de finale du tournoi ATP 250 de Moscou en Russie, sur dur indoor, ce dernier s'est assez aisément débarrassé de l'Espagnol Pedro Martinez, 60eme joueur mondial, en deux petits sets (6-1, 6-2) et seulement 1h03 de jeu. Dans la première manche, l'Espagnol n'a tenu que trois jeux avant de perdre les quatre derniers, dont ses deux ultimes services, ainsi que le premier set (6-1). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, Pedro Martinez a, cette fois, perdu son service d'entrée, avant de manquer une balle de débreak dans la foulée. A 1-3, le moins bien classé des deux a sauvé deux balles de double-break, avant de céder sur la troisième. Sur un boulevard, le Croate Marin Cilic a filé vers la victoire, pour s'imposer, sur un ultime jeu blanc (6-2). Qualification plus difficile pour l'une des autres têtes de série Karen Khachanov (n°3). Le Russe a souffert pour venir à bout de John Millman. Le médaillé d'argent des Jeux de Tokyo est sorti vainqueur en deux sets très disputés (7-5, 7-6) de cette rencontre qui a duré près de deux heures trente, mais il a dû batailler pour ne pas se laisser surprendre par l'Australien. Le tombeur de Benjamin Bonzi au premier tour a d'ailleurs bénéficié de quatre balles pour égaliser à un set partout, mais sans parvenir à convertir l'une de ses opportunités de recoller.

Avec A.C

MOSCOU (Russie, ATP 250, dur indoor, 671 950€)
Tenant du titre (en 2019) : Andrey Rublev (RUS)

Demi-finales
Berankis (LIT, LL) - Cilic (CRO, n°6)
Khachanov (RUS, n°3) - Karatsev (RUS, n°2)

Quarts de finale
Berankis (LIT, LL) bat Mannarino (FRA) : 6-2, 7-6 (1)
Cilic (CRO, n°6) bat Martinez (ESP) : 6-1, 6-2
Khachanov (RUS, n°3)
bat Millman (AUS) : 7-5, 7-6 (4)
Karatsev (RUS, n°2)
bat Simon (FRA) : 6-4, 6-3

Huitièmes de finale
Mannarino (FRA) bat Rublev (RUS, n°1) : 5-7, 7-6 (4), 6-3
Berankis (LIT, LL) bat Coria (ARG) : 6-2, 6-1
Martinez (ESP) bat Krajinovic (SER, n°4) : 6-3, 6-4
Cilic (CRO, n°6) bat Paul (USA) : 7-5, 6-3

Millman (AUS) bat Marchenko (UKR, Q) : 6-1, 5-7, 6-4
Khachanov (RUS, n°3) bat Duckworth (AUS) : 3-6, 6-3, 6-1
Simon (FRA) bat McDonald (USA) : 6-3, 6-2
Karatsev (RUS, n°2) bat Gerasimov (BIE, Q) : 6-4, 6-3

1er tour
Rublev (RUS, n°1) - Bye
Mannarino (FRA) bat Safiullin (RUS, WC) : 1-6, 7-6 (6), 6-4
Coria (ARG) bat Kachmazov (RUS, WC) : 6-2, 5-7, 6-2
Berankis (LIT, LL) bat Donskoy (RUS, WC) : 6-1, 6-3

Krajinovic (SER, n°4) - Bye
Martinez (ESP) bat Pella (ARG) : 6-2, abandon
Paul (USA) bat M.Ymer (SUE) : 7-6 (7), 7-5
Cilic (CRO, n°6) bat Dzumhur (BOS, Q) : 6-7 (4), 6-1, 6-1

Marchenko (UKR, Q) bat Bublik (KAZ, n°5) : 6-4, 6-3
Millman (AUS) bat Bonzi (FRA) : 6-7 (5), 6-4, 6-3
Duckworth (AUS) bat Gojo (CRO, Q) : 3-6, 7-5, 6-2
Khachanov (RUS, n°3) - Bye

Simon (FRA) bat Djere (SER, n°8) : 6-7 (3), 7-5, 6-3
McDonald (USA) bat Nishioka (JAP) : 6-3, 6-4
Gerasimov (BIE, Q) bat Kecmanovic (SER) : 6-3, 1-6, 6-4
Karatsev (RUS, n°2) - Bye

>