ATP - Madrid : Nadal est tombé !

Reuters

Dominic Thiem abonné au dernier carré à Madrid. Pour la quatrième année de suite, l'Autrichien disputera les demi-finales du tournoi de la capitale espagnole. Thiem, finaliste en 2017 et 2018 et demi-finaliste en 2019 (le tournoi n'a pas eu lieu en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19), n'a pas dérogé à ses bonnes habitudes sur la terre battue madrilène, où il frappera de nouveau aux portes de la finale samedi après son succès dans la douleur (3-6, 6-3, 6-4 en 1h56 de jeu) vendredi lors du premier quart de finale face à John Isner. Sur la lancée de ses exploits des tours précédents aux dépens de Roberto Bautista Agut et Andrey Rublev, l'Américain a posé beaucoup de problèmes au numéro 4 mondial, longtemps incapable de lire correctement le service du géant d'en face (18 aces, 77% de points gagnés sur ses premières balles). L'ex-numéro 8 mondial aujourd'hui redescendu à la 39eme place a d'ailleurs profité de cette puissante première balle qu'il est capable de varier à souhait pour mener les débats en enlevant la première manche après avoir pris d'entrée le service de celui qui enchaîne les demi-finales à Madrid mais n'a paradoxalement toujours pas remporté le tournoi pour autant. Déjà en difficulté contre De Minaur jeudi dans cette compétition qui marque ses débuts sur terre battue cette saison, Thiem s'est ensuite décidé à changer sa position au retour.

Thiem modifie sa position au service, et ça paye !

 




Une très bonne idée visiblement, d'autant que l'Autrichien, fébrile dans la première manche, a su monter en puissance au fil des points dans cette deuxième manche. Un cocktail qui lui a permis de réussir le seul break du deuxième set, à 3-2, et de le conserver jusqu'au bout pour recoller à un set partout, non sans avoir effacé quatre balles de break lors du cinquième jeu. Dans un troisième et dernier set, le danger face à Isner, c'est de se retrouver au jeu décisif, un exercice dans lequel le vainqueur du Masters 1000 de Miami en 2018 et son mental d'acier font fureur. Thiem le savait. Il a donc tout fait lorsqu'il a senti son adversaire friable pour le faire craquer, très précisément à 5-4, avec à la clé le deuxième break de la rencontre pour le double demi-finaliste à Roland-Garros. L'Autrichien n'a pas tremblé dans le jeu suivant pour donner rendez-vous sur sa première balle de match à Alexander Zverev.

 

 


 

 

Zverev fait tomber le roi Nadal


Le joueur allemand a en effet créé la sensation du jour en battant le roi de la terre battue, Rafael Nadal, quintuple vainqueur du tournoi (dont une fois lorsqu'il se déroulait sur dur) et qui avait toujours dominé Zverev lors de leurs trois précédentes confrontations sur terre battue. Mais cette fois, c'est le n°6 mondial qui est sorti vainqueur du duel, avec un succès 6-4, 6-4 en 1h46. Impressionnant lors de ses deux premiers matchs, contre Carlos Alcaraz et Alexei Popyrin, l'Espagnol a beaucoup plus souffert ce vendredi en quarts, face à un adversaire beaucoup plus fort que le jeune Espagnol et le qualifié australien. Nadal a notamment eu beaucoup de mal au service (aucun ace, trois double-fautes, 64% de premières balles, trois breaks concédés) et son coup droit a semblé moins puissant que d'habitude. Pour preuve : il n'a réussi aucun coup droit gagnant dans le premier set, et quatre dans le deuxième (6 coups gagnants et 17 fautes directes au total) ! C'est pourtant le n°2 mondial qui a breaké le premier dans cette partie, sur un jeu blanc à 3-2, dans la première manche. Mais il a ensuite perdu quatre jeux d'affilée, et donc le set. Dans le deuxième, Nadal a sauvé une première balle de break à 1-1, mais pas la suivante à 2-2. Zverev (4 aces, 5 doubles-fautes, 28 coups gagnants et 25 fautes directes au total) s'est envolé dans le match, en menant 4-2 et en se procurant même deux balles de 5-2 sur le service adverse. Le Majorquain les a sauvées, mais il n'a pas eu la moindre occasion de débreaker ensuite, et doit donc s'incliner dès les quarts, comme en 2018 (face à Thiem), 2007 (Nalbandian) et 2006 (Berdych). Cette défaite signifie également que Daniil Medvedev redeviendra n°2 mondial lundi prochain. Il va rester à Nadal le tournoi de Rome pour préparer Roland-Garros, mais après sa défaite en quarts à Monte-Carlo (contre Rublev), cette nouvelle défaite interpelle, même s'il s'est imposé entre-temps à Barcelone (en battant Tsitsipas en finale). En attendant, Alexander Zverev va donc défier Dominic Thiem pour la onzième fois de sa carrière. L'Autrichien mène 8-2 dans leurs confrontations (4-1 sur terre battue) et reste sur quatre victoires de suite, la dernière en finale du dernier US Open.

 

 




(Avec A.C.)

MADRID (Espagne, Masters 1000, terre battue, 3 226 325€)
Tenant du titre (en 2019) : Novak Djokovic (SER)

Demi-finales
A.Zverev (ALL, n°5) - Thiem (AUT, n°3)
Bublik (KAZ) ou Ruud (NOR) - Berrettini (ITA, n°8) ou Garin (CHI, n°16)

Quarts de finale
A.Zverev (ALL, n°5) bat Nadal (ESP, n°1) : 6-4, 6-4
Thiem (AUT, n°3) bat Isner (USA) : 3-6, 6-3, 6-4
Bublik (KAZ) - Ruud (NOR)
Berrettini (ITA, n°8) - Garin (CHI, n°16)

 


>