ATP - Lyon : Grande première pour Guinard


Mieux vaut tard que jamais ! A 26 ans et 5 mois, Manuel Guinard a décroché ce mardi sa toute première victoire dans le tableau principal d'un tournoi ATP. Habitué du circuit Challenger, où il brille cette saison, avec une victoire finale, deux demies et un quart, le natif de St-Malo était présent dans le tableau principal d'un tournoi ATP pour la deuxième fois de sa carrière (il avait perdu au premier tour à Barcelone il y a quelques semaines), et pour son entrée en lice, le 158eme mondial était opposé au 68eme, son compatriote Hugo Gaston. Le héros du dernier tournoi de Bercy ne réussit pas un grand début de saison sur terre battue, c'est le moins que l'on puisse dire (une seule victoire au premier tour à Munich, pour quatre défaites), et Guimard en a profité pour le battre en trois sets et 2h19 de jeu : 6-4, 6-7, 6-2 dans un match à onze breaks.

Un gros coup à jouer pour Guinard


Le Breton a très bien entamé le match pour mener 4-1, mais le Toulousain a débreaké et a servi pour revenir à 5-5, avant de se faire breaker une nouvelle fois et donc perdre le set. Dans le deuxième, Guinard est revenu de 0-2 à 4-2 et pensait peut-être avoir fait le plus dur, mais Gaston a égalisé (5-5) et a gagné le set au tie-break (7-5). Tout s'est donc joué dans la troisième manche, où le Toulousain de 21 ans a tenu jusqu'à 2-2, avant de perdre quatre jeux de suite, et donc le match. Guinard signe donc sa première victoire, qui va lui permettre de gagner douze places au classement et d'affronter le lucky-loser américain Michael Mmoh, qui est moins bien classé que lui (179eme). Il a donc un gros coup à jouer ! Quant à Gaston, il ne va pas aborder Roland-Garros en grande confiance, mais il a déjà montré en 2020 qu'il pouvait réussir des miracles Porte d'Auteuil.

Les têtes de série au rendez-vous


Toujours dans le haut du tableau, il reste deux têtes de série, et elles s'affronteront en quarts de finale. Cameron Norrie (n°1) a disposé de Francisco Cerundolo sur le score de 6-4, 6-4 en 1h40. Le Britannique a concédé deux breaks et a un peu souffert dans cette rencontre, mais a su faire la différence en breakant sur le dernier jeu de chaque set. Il sera opposé à Sebastian Baez (n°7), qui a dû batailler pendant 1h57 avant de se défaire d'Oscar Otte : 5-7, 6-4, 6-2

>