ATP : L'effort fait par Nadal a touché Federer

Panoramic

Ça restera une des images de l’édition 2022 de la Laver Cup. Pour l’ultime match de sa carrière, Roger Federer a fait équipe avec son plus grand rival mais également un de ses plus proches amis, Rafael Nadal. Une association qui n’était pas attendue, le Majorquin ayant mis de côté le tennis pour rester aux côtés de son épouse, qui vit une grossesse difficile. Récemment interrogé par le quotidien américain The New York Times, le Suisse est revenu sur sa conversation avec l’Espagnol durant laquelle il lui a annoncé que sa carrière arrivait à son terme.

« Juste après l’US Open, ayant attendu la fin de son tournoi, je l’ai appelé pour l’informer de mon départ à la retraite, a confié Roger Federer. Je voulais le prévenir avant qu’il prenne une décision concernant la Laver Cup. Au téléphone, je lui ai dit qu’il y avait 50 à 60% de chance que je puisse participer à un match de double. » L’ancien numéro 1 mondial, conscient des difficultés que traverse Rafael Nadal, lui a alors demandé de le prévenir s’il pouvait se libérer afin de participer à sa « dernière danse ».


 

Federer ému par Nadal


Roger Federer a alors ajouté que la présence de Rafael Nadal à Londres pour lui est devenue une évidence. « Au fil de l’appel, tout est devenu clair et Rafa m’a dit : ‘Je vais faire tout mon possible pour être à tes côtés’, a confié le Suisse. J’ai senti que c’était quelque chose d’incroyable. Cela montre encore une fois combien on compte l’un pour l’autre et le respect que l’on a pour l’autre. » A ses yeux, ce dernier match côté à côte serait « une belle et incroyable histoire pour nous, pour le sport, pour le tennis et peut-être même au-delà ».

Une rivalité « féroce et parfois brutale » que Roger Federer assure avoir été « toujours juste ». « Je crois que ça s’est terminé mieux que je l’ai jamais imaginé, a ajouté le Bâlois. C’était un effort incroyable de la part de Rafa, je n’oublierai jamais ce qu’il a fait pour moi à Londres. » L’image des deux joueurs en larmes et main dans la main est « peut-être un merci secret » pour Roger Federer pour celui qui l’a affronté à 40 reprises sur quinze années.


>